Magazine Médias

3 Billboards outside Ebbing, Missouri (Ciné)

Publié le 16 janvier 2018 par Bigreblog

Hello tout le monde!

Premier article ciné de l’année, et un film à Oscars no less! Je m’épate moi-même…

J’avais très envie de voir ce film d’un réalisateur dont j’ai apprécié d’autres travaux, et donc, ajd, on parle de 3 Billboards, et on ne spoile rien!

😉

Sept mois après le viol et meurtre de sa fille Angela, Mildred Hayes décide de louer les trois panneaux publicitaires proches de sa maison pour faire passer un message à la police locale, qui n’a toujours pas avancé dans l’enquête. La démarche est loin de plaire à tout le monde…

3 Billboards outside Ebbing, Missouri (Ciné)

Comme d’habitude, je n’avais pas entendu parler de ce film avant d’en voir la bande-annonce à mon cinéma local. A grands coups de ‘par le réalisateur de In Bruges‘, j’ai donc été harponnée par un film qui se promettait irrévérencieux, mais aussi psychologique et sérieux.

Et puis, le casting était juste…perfect.

Après avoir eu confirmation qu’il était bon en lisant des articles çà et là, les Golden Globes sont arrivés, et les deux acteurs principaux ont été récompensés comme ils devaient l’être.

Hier, je suis donc allée voir cet OVNI, et je n’ai pas été déçue. Certes, le film est loin d’être joyeux, le thème et le genre sont plus de l’ordre du drame que de la comédie dramatique, mais les personnages sont parfaits, et leurs jurons de charretiers m’ont énormément plu.

Il faut dire que, si on a aimé In Bruges, on ne peut qu’aimer 3 Billboards. Le style est pareil, et on ne peut s’empêcher de s’investir émotionnellement dedans.

🙂

Casting?

Frances McDormand est une actrice trop rare à mon gout. Je suis donc ravie de la retrouver dans un rôle aussi fort, et elle ne volera pas l’Oscar qu’elle recevra, du moins je l’espère.

Woody Harrelson, qui incarne le Chief Willoughby, je l’aime depuis des années. Alors le retrouver dans un rôle plus dark et moins comique que d’habitude m’a fait grand plaisir.

Sam Rockwell interprète lui l’Officer Dixon, qui a un tempérament facilement détestable, mais qui se révèle au fur et à mesure du film. Je n’ai pas besoin de vous dire à quel point je le kiffe, et il était grand temps qu’il soit reconnu pour son talent!

3 Billboards outside Ebbing, Missouri (Ciné)

Caleb Landry Jones complète le quatuor de tête, et si je l’avais déjà beaucoup aimé dans Byzantium, je l’ai encore plus apprécié ici.

Du casting quatre étoiles donc; un thème qui fait réfléchir; un style particulier; et une tranche de vie, simplement…

Note: 8,5/10 (scénario: 8/10jeu: 10/10BO: 8/10 (ça fait très Fargo bizarrement)drame: 8/10)

3 Billboards outside Ebbing, Missouri (Ciné)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bigreblog 1726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte