Magazine Santé

STATINES : Sûres pour les enfants avec cardiopathie ?

Publié le 19 janvier 2018 par Santelog @santelog
STATINES : Sûres pour les enfants avec cardiopathie ?

Des dizaines de milliers d'enfants présentent une hypercholestérolémie congénitale, une maladie héréditaire qui provoque des taux anormalement élevés de cholestérol dans le sang qui induit un risque élevé de maladie cardiaque dès le plus jeune âge. Alors se pose la question de la prescription de statines pour ces enfants atteints de maladies cardiaques génétiques. Cette étude menée auprès de 300 enfants, seulement, n'identifie aucune preuve de toxicité hépatique ou de différences de développement chez les enfants sous statines. De premières données présentées dans le Journal of Clinical Lipidology à confirmer bien sûr sur un plus grand nombre d'enfants et sur un suivi de plus longue durée.

Les directives indiquent que les enfants atteints d'hypercholestérolémie devraient d'abord suivre un régime alimentaire sain, cette étude montre que ces enfants étaient 2 fois moins susceptibles d'être obèses que les autres enfants, peut-être en raison d'une adhésion plus rigoureuse à un régime alimentaire sain. Ensuite, les médecins peuvent envisager de prescrire des statines à ces enfants dès l'âge de 10 ans pour réduire les taux élevés de cholestérol et retarder ou prévenir la maladie cardiaque. Comme il s'agit d'un traitement de long terme, les chercheurs de l'University College de Londres, du Royal Free Hospital (Londres) et du Royal Gwent Hospital (Pays de Galles) se sont inquiétés des effets secondaires possibles chez ces enfants. Cependant leur étude n'identifie aucune preuve de toxicité hépatique ou d'effet sur la croissance.

Les chercheurs ont analysé les données de 300 enfants prenant des statines pour hypercholestérolémie familiale et ont conclu que les médicaments hypocholestérolémiants avec l'objectif de préciser les protocoles de traitement par statines chez ces enfants, leur taux de cholestérol avec ou sans statines, d'éventuels dommages au foie associés aux statines, l'impact sur le taux de croissance, le taux de surpoids ou d'obésité, les raisons de non-prescription...Les enfants ont été suivis en moyenne pendant un peu moins de 3 ans. Plus de la moitié étaient sous statines à la fin de la période de suivi, mais avec une grande variation selon le groupe d'âge :

  • 0% pour les moins de 5 ans,
  • 16,7% des enfants âgés de 5 à 10 ans,
  • 57,1% des enfants âgés de 10 à 15 ans,
  • 73,2% des enfants âgés de plus de 15 ans.
  • Les enfants sous statines présentent une baisse de 31% de leur taux de cholestérol vs taux au moment du diagnostic ;
  • 55,6% des enfants sous traitement restent néanmoins à des taux de cholestérol > 3,5 mmol / litre, soit le niveau recommandé ;
  • Plus de 80% des enfants âgés de plus de 10 ans non traités avec des statines présentent un taux de cholestérol >3,5 mmol / litre ;
  • Aucun des enfants prenant des statines ne présente un taux d'enzymes hépatiques pouvant indiquer des dommages au foie, et leur taux de croissance s'avère similaire à celui d'enfants ne prenant pas de statines.
  • Enfin, si les enfants atteints étaient aussi susceptibles d'être en surpoids que les enfants en population générale, leur risque d'obésité s'avère moitié moindre.

Les raisons de non-prescription : chez les enfants atteints, et âgés de plus de 10 ans, la raison de non-prescription évoquée par le médecin est un risque cardiaque faible dans 37,2% des cas. D'autres enfants étaient en cours de transition vers un régime alimentaire ayant pour objectif la baisse du cholestérol ou étaient sur le point de commencer un traitement par statine (14%). 12,8% des enfants ne prenaient pas de statines parce qu'eux-mêmes ou leurs parents avaient refusé le traitement ...

Donc des résultats " rassurants " mais qui doivent encore être confirmés par une étude plus large.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine