Magazine Insolite

Plastique de l'orage

Publié le 19 janvier 2018 par Didier Vincent

Le ciel, grand pourvoyeur d'abstractions minérales. On glisse en pensée vers un monde sans homme, ou post humain, zébré de mouvantes nuées menaçantes. Un univers d'absence, désert sans chaleur, sans idoles, une vastitude nihiliste. Hegel évoquait à ce propos le sublime, ces phénomènes fascinants d'où l'homme est exclu, ne pourrait même pas exister, n'aurait aucune prise sinon celle du spectateur hébété, comme pollen dans le grand tumulte des cieux.

Musique : Breathe by Ex Makina


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10389 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine