Magazine Humeur

délit de relent de friture

Par Leptitlu

c'est pas une blague, c'est effectivement un délit. pas chez nous mais en italie. enfin pas -encore- chez nous.

ça me rappelle un procès qui avait opposé le pdg de l'oréal, heureux propriétaire d'un luxueux chalet à val d'isère à la propriétaire d'une cabane à frites qui s'était installée sous ses fenêtres. bien entendu les gazettes en avait fait des tonnes sur le thème riche / pauvre, et l'avocat avait dit "c'est un procès de riches qui vivent dans la soie et le confort, ne respirent que des parfums et empêchent cette dame de vivre". bien entendu tout le monde avait omis de préciser que la cabane était installée sur une zone non constructible, sans déclaration d'ouverture et au mépris des règles sanitaires..

bref, ça paraît comique comme ça mais je comprends quand même que ça doit être pénible de vivre dans les relents de friture toute la journée, en particulier quand tu vas à la montagne, notamment pour t'oxygéner

donc amateurs de friture, sachez que désormais le délit de relent de friture, frites, sardines ou autres, autrement dit le harcèlement olfactif, est en voie de reconnaissance et pourra bientôt être retenu contre vous si vous empuantissez vos voisins à l'insu de leur plein gré.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Leptitlu 1395 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte