Magazine Culture

Critiques Séries : Supergirl. Saison 3. Episodes 10 et 11.

Publié le 23 janvier 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Supergirl // Saison 3. Episodes 10 et 11. Legion of Superheroes / Fort Rozz.


La série a encore du mal à trouver un bon équilibre même si « Legion of Superheroes » s’avère être un très joli épisode permettant de nous remettre dans le bain sans problème. Si cette troisième saison a eu son lot d’épisodes de remplissage, elle a tout de même une dynamique intéressante qui change de ce que l’on a pu voir précédemment dans la série. Le fait est que cette saison se concentre réellement sur les intrigues de la série et de ses personnages et donne ainsi corps aux cas de la semaine qui ne sont pas là pour remplir des épisodes mais participer à la saison dans sa globalité. Cet épisode est aussi celui de l’introduction officielle de la fameuse Legion of Superheroes. Il y a un côté meta/geek dans cet épisode qui le rend tout d’un coup plus passionnant et apporte aussi un peu de légèreté au milieu d’un univers assez sombre. Mais l’épisode ne donne pas trop de place à la Legion afin d’éviter d’étouffer le reste de l’histoire. Comme avec Superman l’an dernier, Supergirl utilise intelligemment les noms que l’on connait et avec Brainiac 5 dans cet épisode, elle décide de n’en fait qu’un personnage secondaire et pas un élément principal de la série. Car ils sont toujours là pour être des secondaires dans l’histoire de Kara. A la fin de l’épisode précédent, Kara était dans le coma à cause de Reign, elle se retrouve désormais dans une sorte de prison mentale afin de lui permettre de se remettre de ce qui s’est passé.   

Tout cela donne à Melissa Benoist l’occasion de se reposer un peu, ce qui donne aussi plus de place aux autres personnages de la série. Et le temps que l’on passe dans l’esprit de Kara est là aussi important. Ou en tout cas bien plus que de donner à l’actrice un peu de repos. Car tout cela est encore une fois utilisé intelligemment afin de faire évoluer l’histoire de la saison dans la bonne direction. Et tout cela est bien plus intéressant aussi que l’introduction de Superman l’an dernier… Comme quoi, Brainiac 5 était là aussi un choix judicieux mais il fallait que Supergirl puisse forcément aller un peu plus loin. Heureusement que Jesse Rath, sous les traits de Brainiac 5 parvient à trouver le ton qu’il faut pour éviter de rendre son personnage ennuyeux. Mais « Fort Rozz » laisse retomber l’excitation avec un épisode pourtant centré sur les femmes (et l’on sait que c’est le point fort de Supergirl). J’ai l’impression que cet épisode est surtout là pour récupérer un peu d’argent pour d’autres épisodes. Ce n’est pas forcément une mauvaise chose si tout cela est fait dans ce sens là, mais le résultat n’est pas le meilleur épisode de Supergirl non plus. Pas mauvais, mais loin d’être à la hauteur des surprises qu’il pourrait créer s’il avait été un peu plus soigné.

Après tout, Supergirl n’a pas toujours besoin de montrer qu’elle a les moyens, elle peut aussi très bien faire des choses différentes avec un ton légèrement différent. Les séries se doivent de faire des épisodes de ce genre là si elles veulent garder le même budget chaque année et pouvoir donner plus de moyens à d’autres épisodes. Mais cet épisode aurait dû réveiller la créativité des scénaristes de Supergirl. Si la série fait ici un épisode à la fois ennuyeux et créatif, il nous offre de bons éléments qui ne sont pas toujours cohérents les uns avec les autres. Mais c’est un épisode qui sait rester plutôt fun, donc on ne peut pas toujours en vouloir aux scénaristes de tenter. Surtout que ce n’est pas le genre d’épisodes qui doit être le plus simple à écrire : il faut à la fois écrire un truc qui coûte pas cher mais qui, au travers de ses dialogues et de ses intrigues, sait captiver le téléspectateur sans jamais l’égarer. La série donne alors un peu de place à Livewire et Psi, tandis que Reign cherche à éliminer tous les criminels de National City. Finalement, Supergirl a encore des qualités et ce même dans ses moments les moins palpitants.

Note : 7.5/10 et 5/10. En bref, malgré quelques défauts, Supergirl reste solide.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte