Magazine Internet

Et si nos destinations choisissaient de se déconnecter ?

Publié le 24 janvier 2018 par Jlboulin @etourismeinfo

Et si nos destinations choisissaient de se déconnecter ?

Quand l'envie de se déconnecter nous tiraille ...

Notifications intrusives, partage constant sur les réseaux sociaux, mails à n'en plus finir... le numérique nous suit partout. Présent dans nos open spaces, invité dérangeant lors de nos repas, l'écran de nos smartphones nous accompagne toute la journée et est souvent la dernière chose que l'on voit avant de s'endormir. On s'offre une petite "digital detox" ?

" Moi je le fais, mais je peux m'en passer " Vous y croyez vraiment ?

Créer la dépendance et offrir le sevrage... Quand le tourisme surfe sur la " digital detox "

Quelle meilleure période pour se ressourcer que les vacances ? Pourtant, avec Facebook, twitter et Instagram, notre utilisation du numérique reste sensiblement la même. Le WIFI s'installe sur nos plages, le moindre capuccino se révèle être une photo instagrammable tendance, et beaucoup de selfies de couchers de soleil partagés sur les réseaux sociaux ne représentent en réalité qu'un rapide aller-retour sur la plage pour capturer ce moment " magique "

En passant, vous avez déjà remarqué la petite satisfaction que vous procure chaque like ?

Et si nos destinations choisissaient de se déconnecter ?
Cette petite dose de dopamine vous place subtilement en situation d'addiction. Croyez bien que les réseaux sociaux le savent et l'exploitent. (Voir le reportage d'Envoyé Spécial " accro aux écrans ")

Certains professionnels du tourisme ont anticipé ces maux et les offres touristiques de " digital détox " (comprenez plutôt " déconnexion temporaire ") se multiplient.

Quelques exemples...

    " Innocent Un-plugged ", un festival musical déconnecté

Tenu chaque année dans un lieu différent et secret (divulgué quelques semaines à peine avant l'évènement) le festival Innocent Unplugged regorge d'activités pour nous reconnecter à la nature, aux autres et à soi, en musique. Les téléphones y sont interdits, ici, c'est l'interaction humaine qui prime !

destinations choisissaient déconnecter

Séjours " WE FREE ZONE " en Normandie où la méditation côtoie yoga et randonnée, camps de vacances pour enfants où les smartphones sont laissés à la maison, agences spécialisées dans la déconnexion comme Into The Tribe, en passant par les hôtels proposant de vous confisquer smartphone et autres tout en vous accompagnant dans cette " détox " pour une jolie petite somme... Autant dire que cette tendance marketing semble avoir de beaux jours devant elle.

Avant, on payait pour avoir le WIFI, maintenant on paie pour ne plus l'avoir. Quelqu'un a dit pigeon ?

Et si nos destinations choisissaient de se déconnecter ?

Une tendance de fond ?

Malgré la facilité à voir cette " détox digitale " comme un simple coup marketing, une étude menée par JWT Intelligence nous informe que 41% des millenials interrogés pensent ne pas réussir à profiter pleinement de leurs vacances à cause de la présence des écrans.

Et si, voyager sans être connecté devenait l'ultime expérience ?

Alors là je vous demande un peu de bienveillance pour qu'on imagine ensemble un futur ... un peu différent.

En janvier dernier, Paul Arseneault et Pierre Bellerose dévoilaient les quatre grands mouvements qui impacteront le touriste à l'horizon 2030. On y découvrait alors que le touriste de demain deviendra entièrement numérique, avec de nouvelles technologies qui viendront fluidifier l'expérience de voyage. On y découvrait également que d'ici 2023, 80% de la population aura une identité numérique et que chacune de nos préférences et actions seront encore plus rationnalisées et exploitées qu'aujourd'hui.

Voilà pour les faits. Maintenant, partons du principe, que l'on désire, semble-t-il, que ce que l'on ne possède pas.

Est-ce que, dans 10 ou 15 ans, la déconnexion ne deviendrait pas le luxe suprême ?

La France a pour objectif d'être entièrement équipée en très haut débit. On va vivre dans des villes de plus en plus urbanisées et on sera de plus en plus connectés.

Alors est ce qu'on aura pas envie, le temps de nos vacances, de se déconnecter de nos écrans pour mieux se reconnecter à nous-même ?

Déconnectés, par choix

Et si demain, les destinations qui sortiront du lot seront celles qui auront à cœur la reconnexion de leur clientèle avec elles-mêmes ?

Et si nos destinations choisissaient de se déconnecter ?

Concernée et curieuse de tout ce qui touche à la transition (environnementale, sociale, touristique...), je suis passionnée par le monde du tourisme qui cristallise toutes les problématiques que rencontre notre société.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jlboulin 66937 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine