Magazine Société

Confirmation: CIA et Mossad derrière Uribe contre, au final, Chavez !

Publié le 03 juillet 2008 par R-Sistons


Le blog de drzzConfirmation: CIA et Mossad derrière Uribe contre, au final, Chavez !

Mes amis,

Confirmation de ce que je pressentais : Au moment même où Uribe, devant la galerie, soutient que l'opération est 100 % colombienne, le blog né-con Drzz confirme qu'il s'agit d'une opération planifiée en liaison avec la CIA et le Mossad !

D'abord, il faut bien voir que pendant que les Français sont tout à la joie de fêter la libération  de l'icône de la bourgeoisie Ingrid Bétancourt, magnifique héroïne en effet, une libérale, fille de la High Society à l'esprit frondeur et aventureux, "sainte Ingrid" comme l'appelle désormais C dans l'Air, pendant ce temps-là, donc,  les députés débattent à l'Assemblée de l'article "scélérat" du projet de loi "Rénovation de la démocratie sociale" qui autorise le dépassement du plafond légal d'heures supplémentaires.

Notez bien les mots "démocratie sociale". Deux mots chers aux Français, que les spécialistes de la Communication à l' Elysée ont sorti de leur chapeau pour masquer la politique la plus anti-sociale depuis des dizaines d'années, qui nous ramène aux heures les plus sombres de notre Histoire. Souvenez-vous de mon article "des mots et des maux", dans lesquels j'évoquais l'imposture de bien charmants mots, doux à l'oreille des Français, recouvrant en réalité une politique formidablement anti-sociale et anti-démocratique. Qui, aujourd'hui, alors que la Télé nous amuse avec l'arrivée d'Ingrid, ou accessoirement nous parle de la politique nucléaire du Président, qui  analyse les conséques des mesures ultra-libérales du gouvernement Sarkozy ? On oublie même, et volontairement soyons-en sûrs, de nous entretenir de ce qui passe à l'Assemblée, de tout ce qui va durcir les conditions de vie des Français, les rendre encore plus précaires. Quels médias avons-nous ? Des médias couchés devant le pouvoir, tout simplement !

Voici donc que toute la France oublie ses soucis en rêvant, comme d'habitude. Car on la fait rêver. De Dallas ou de la vie de milliardaires. De Racines ou d'ailes radieuses !

Et Uribe célèbre sa réussite. En martelant qu'il s'agit là d'une victoire purement colombienne. Ici ou là, cependant, on entrevoit que les USA ont donné le feu vert à l'opération. La télé nous dit que tout a été prévu dans les moindres détails par les Services de Renseignement. Parfaitement. Minutieusement.  A peine connus les événements, je vous le disais : Opération trop parfaite dans ses moindres détails, trop "ciblée" comme les attentats qui ensanglantent la planète, pour ne pas porter la signature du Mossad. Et trop glorieuse pour ne pas évoquer les arrières-pensées de Washington : Faire sauter Chavez, l'ennemi juré de l'Amérique, le Président des couches populaires, non aligné, qui transfère le fruit des ressources pétrolières des portefeuilles des multinationales aux poches de son peuple pour améliorer son niveau de vie. Insupportable pour le monde des Affaires ! Dans l'ombre des salons dorés du Pentagone, dans le silence des cabinets feutrés de la CIA, avec le Mossad, l'allié indéfectible et l'ennnemi des peuples, on prépare la chute du commandante rebelle.

Le blog Drzz des néo-cons nous le dit sans ambages : "Qui sont les acteurs-clés dela libération d' Ingrid et des autres otages ? La CIA et le Mossad" -  comme je l'ai annoncé dès le départ. A terme, pour nuire aux intérêts de Chavez - et des couches populaires. Drzz le dit clairement : Le Président du Venezuela "menace la stabilité de l'Amérique du sud". Mensonges ! Chavez menace les intérêts des multinationales américaines qui pillent les ressources des pays alignés, et font le malheur des peuples spoliés. En particulier des Indiens d'Amazonie, livrés à la convoitise des compagnies pétrolières et acculés à vivre et à mourir dans les jungles de béton qui leur apportent maladies et alcool.

Partout, on claironne que la libération des otages couronne de succès la politique de fermeté d' Uribe : "
"La libération militaire réussie rapporte à Uribe la reconnaissance nationale et internationale et constitue un succès politique et militaire du gouvernement, ainsi qu'un coup militaire et politique très dur pour les Farc (guérilla marxiste) ", a déclaré à l'AFP Alvaro Villarraga, directeur de la Fondation pour la Culture démocratique (ONG)

M. Villarraga est  un ex-guérillero de l'Armée populaire de libération (EPL - guévariste) et membre du Conseil national pour la paix (qui cherche une solution négociée au conflit).

Et il ajoute :  il faut reconnaître que cela constitue un aval au gouvernement d'Uribe". Et la libération tombe bien : "Il s'agit d'une victoire militaire qui va se transformer en une victoire politique", a également déclaré à l'AFP le colonel Gustavo Rosales, directeur de l'Institut des études géostratégiques et politiques à l'Université de Nueva Granada.

M. Uribe a joué très gros, mais cette "opération militaire si parfaite", comme le soulignait l'ex-candidate à la présidence colombienne dans ses premières déclarations, lui confère une plus grande crédibilité dans sa lutte contre les Farc.

Le sauvetage des otages s'est produit précisément dans une période où le président Uribe, fort du soutien de plus de 80% de la population, traverse pourtant une crise politique dont l'opposition tente de tirer le plus de profit. Uribe cette semaine a demandé au Congrès d'organiser un référendum sur une nouvelle élection présidentielle, un défi lancé aux plus hautes instances de la justice de son pays, qui ont mis en doute la légalité de sa réélection en 2006.(fr.news.Yahoo.com)

La Cour suprême de justice a pris position à la suite de la condamnation à 47 mois de prison d'une ancienne parlementaire Yidis Medina, qui a récemment confessé avoir été corrompue par le gouvernement d'Uribe pour voter au Congrès en faveur du changement constitutionnel ayant permis sa réélection.

Dans ce contexte, selon M. Herrera, Uribe "doit s'appuyer sur le renforcement de son image pour obtenir un accord national et conjurer la crise politique".

Pourtant, l'opération réussie n'élimine pas pour autant les facteurs à l'origine de la crise politique.

Au contraire, elle amplifie les risques de destabilisation de toute l'Amérique latine au profit des multinationales de l' Occident, elle conforte la victoire d' Uribe le narco-trafiquant ultra-libéral, et, dans l'ombre, des Services de Renseignement anglais, américains et israéliens. Et donc de l' Occident.

Et comme toujours, pour le malheur des couches les plus défavorisées...

La victoire de la libération d' Ingrid est, en réalité, une défaite pour les peuples d'Amérique Latine.

Votre Eva


Tags : Amérique Latine, CIA, MOSSAD, Pentagone, services de Resneignement, Ingrid, Bétancourt, Uribe, néocons, Occident, multinationales, Indiens, Compagnies pétrolières,  otages, médias, "article scélérat", projet de loi "rénovation de la démocratie sociale", Chavez...


Mes autres blogs :

R-sistons à la désinformation

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 


R-sistons à l'actualité

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/


Coups de coeur blogs, d' Eva
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com


______________________________________________________________________________


Comment la Colombie,
la CIA
et le Mossad
ont libéré Ingrid Bétancourt


Qui sont les acteurs-clés de la libération d'Ingrid Bétancourt et des autres otages ? A l'heure où le président colombien Alvaro Uribe goûte à sa plus belle victoire personnelle, la question mérite d'être posée.

Depuis début 2008, les FARC connaissent une lente descente aux enfers. La jungle qui leur sert de couverture n'est plus un obstacle pour les forces colombiennes. De même, alors qu'ils se croient maîtres de la lutte clandestine, leurs courriers et leurs déplacements sont constamment pris en filature. Tollé en mars dernier : leur numéro 2, Raul Reyes, est abattu par l'armée colombienne durant une opération héliportée en Equateur. Quelques semaines plus tard, le leader historique des FARC décède d'une crise cardiaque, provoquant un vent de panique dans les rangs d'une organisation n'ayant jamais échafaudé de plans pour se renouveler.

C'est dans ce contexte qu'il faut comprendre la splendide opération menée par la DAS (services secrets) et le renseignement militaire colombiens, appuyés, nous le verrons, par des forces bien connues des lecteurs du blog drzz. 

Le renseignement colombien

Confirmation: CIA et Mossad derrière Uribe contre, au final, Chavez !


Financée par les Etats-Unis depuis la "guerre contre la drogue" édictée par George Bush père au début des années 1990, l'armée de Colombie n'a jamais cessé de progresser  et de se spécialiser. Ses commandos qui évoluent dans la jungle et sur les plateaux difficiles d'accès, même en hélicoptères, ont été formés par les Etats-Unis, de même que leurs agences de renseignement.

La première d'entre elle, la DAS, a démontré son savoir-faire entre l'élimination de Ruyes et la libération de Bétancourt. Ces deux opérations, d'une grande complexité, étaient osées. La Colombie a gagné sa place dans la cour des grands.



Les Etats-Unis (CIA)

Confirmation: CIA et Mossad derrière Uribe contre, au final, Chavez !
Comme les FARC détenaient Bétancourt ainsi que trois américains, employés de firmes sous-traitant l'armée américaine, les Etats-Unis ont participé activement aux recherches. Ils ont fourni les informations livrées par leurs satellites, ont activé leurs réseaux, fait parler leurs sources...

Le gouvernement colombien n'a pas manqué de noter que les Etats-Unis avaient activement participé à la libération d'Ingrid Bétancourt. La Maison-Blanche a confirmé, ajoutant que les espions américains n'avaient pas pris part à la phase finale de l'opération. 

Globalement, le combat américain en Colombie ne cible pas seulement les preneurs d'otages, mais aussi le régime Chavez qui menace la stabilité de l'Amérique du Sud. Il ne s'agit donc, en aucun cas, d'un coup de pouce passager. D'ailleurs, les Etats-Unis ont dépêché une flotte en Amérique du Sud pour contrôler les échanges entre le Vénézuéla et l'étranger.

Israël (Mossad)

En juin 2006, le renseignement équatorien annonce le démantèlement d'un réseau de trafic de drogue impliquant les FARC. Le destinataire des fonds de ce cartel n'est pas inconnu : il s'agit...
Confirmation: CIA et Mossad derrière Uribe contre, au final, Chavez !
du Hezbollah. La nébuleuse terroriste s'appuie sur les communautés arabes de Bogota pour blanchir de l'argent et garnir ses comptes en banques. Ce n'est pas vraiment une surprise. Depuis longtemps, l'Amérique du Sud, particulièrement le régime d'Hugo Chavez au Vénézuéla et ses alliés, servent de base arrière au jihad lancé au Moyen Orient. C'est ici qu'entre en scène un service dont les agents ont activement participé à la libération d'Ingrid Bétancourt : le Mossad israélien. 

En évoquant la libération de Bétancourt, les médias et le gouvernement colombien parlent pudiquement "d'anciens de Tsahal" ou même de "consultants israéliens" mais une simple analyse de l'axe FARC-Hezbollah nous permet de comprendre que le Mossad est impliqué dans cette opération jusqu'au cou. Simple question d'intérêt. La chute des FARC, c'est une belle victoire indirecte contre le Hezbollah.

http://leblogdrzz.over-blog.com/article-20954145.html


Publication non terminée. Liens à venir.


Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (4)

Par barhouma
posté le 08 mai à 10:36
Signaler un abus

deux agences sionistes de même projet contre Islam. fuck

Par raesse mohamed
posté le 22 janvier à 13:04
Signaler un abus

moi eraisse mossad

Par the sheed
posté le 12 mai à 17:17
Signaler un abus

J'ai trouvé cet article par hasard et il est intéressant. Cependant je n'ai qu'une seule question: croyez-vous vraiment que Chavez redistribue les richesses provenant du pétrole à son peuple?

Par Dorothy
posté le 06 août à 17:10
Signaler un abus

Comment osez-vous comparer la libération de madame bettencourt orchestrée conjointement par la cia et le mossad et accuser le mossad d'être à l'origine des attentats qui "ensanglantent" la planète ? c'est insensé, et après cela vous parlez de désinfo ? mais vous y contribuez très largement, le vocabulaire partisan que vous utilisez montre que vous n'êtes vraiment par neutre...

A propos de l’auteur


R-Sistons 837 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine