Magazine Culture

Critiques Séries : The Flash. Saison 4. Episode 12.

Publié le 31 janvier 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

The Flash // Saison 4. Episode 12. Honey, I Shrunk Team Flash.


Pour la seconde fois consécutive, The Flash décide de mettre son arc narratif saisonnier de côté afin se concentrer sur un épisode un peu plus fun. Si Downsizing n’est pas un succès au cinéma et que le film est terriblement mauvais, The Flash a réussi à faire un Chérie j’ai rétréci les gosses à sa façon et ça fonctionne plutôt bien dans son ensemble. Cet épisode nous introduit alors un nouveau metahumain : Dwarfstar ou Sylbert Rundine pour les intimes. Cette histoire est assez fun alors que Cisco et notre homme élastique se retrouvent réduit à la taille d’un pouce. L’avantage de cette partie de l’épisode c’est qu’elle nous offre pas mal de bonnes surprises grâce à des personnages solides et de bons moments aussi bien d’action que de comédie. Tout cela change un peu de ce que l’on avait pour habitude de voir et je trouve cela assez rassurant dans son ensemble. Rundine incarné par Derek Mears est plutôt bon dans son ensemble, et change aussi des vilains que la série nous offre depuis quelques temps. On retrouve alors ce qu’il y avait de séduisant dans The Flash au départ :son côté le plus fun. Cela permet d’aller de l’avant et de nous offrir de bonnes surprises. Il faut bien avouer que débuter l’épisode avec un metahumain qui change un immeuble en taille maquette est un moment amusant.

Cependant, là où l’épisode échoue un peu c’est sur l’histoire de Barry. Si à la fin de l’épisode elle prend enfin un sens et surtout son envol, je dois avouer que je suis réellement déçu du résultat. Car je m’attendais à ce que The Flash puisse faire de Barry un élément intéressant en prison alors que l’on se retrouve avec un truc digne d’un mauvais épisode de Prison Break qui a décidé de remplir une saison trop longue pour ce qu’il y avait à raconter réellement. Ce qui est problématique dans l’histoire de Barry c’est qu’elle ne sait pas spécialement se rendre intéressante. Du coup, on se retrouve avec un épisode légèrement différent de ce que l’on pourrait imaginer. Mais la série a au moins trouvé un bon cliffangher à nous offrir à la fin de l’épisode, ce qui est une très bonne idée. Ce n’est pas un épisode parfait, mais ce que je préfère le plus dans la série et surtout dans ce genre d’épisodes c’est quand la série organise ses personnages de façon à ce que l’on puisse passer un bon moment avec eux et le vilain qu’ils essayent de combattre. Finalement, The Flash a enfin trouvé une façon de ne pas trop m’ennuyer cette année alors qu’au départ ce n’était vraiment pas gagné. Si le cliffangher se révèle être une bonne idée, je suis curieux de voir comment il sera utilisé dans le prochain épisode.

Note : 8/10. En bref, un épisode fun comme il faut et un bon cliffangher.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte