Magazine Culture

Critiques Séries : eLegal. Saison 1. Pilote (Belgique)

Publié le 31 janvier 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

eLegal // Saison 1. Episode 1. Léa (Pilote).


Les belges aussi aiment lancer des séries et ils ont lancé récemment eLegal, qui arrivera sûrement en France prochainement. Si la série n’est pas un succès, elle s’attaque à un sujet moderne qui avait déjà été exploité aux Etats-Unis avec le spin off des Experts appelé Cyber (que TF1 a diffusé). Disons que le problème de cette série c’est son manque cruel de rythme. Elle ne maîtrise pas réellement sa mécanique et nous propose alors des intrigues policières légèrement ennuyeuses. La mise en place de ce premier épisode ressemble aux mauvaises séries policières des années 2000 de TF1. On se serait cru dans un épisode de Julie Lescaut ou même de Joséphine Ange Gardien. Et franchement, le cyber bullying a beau être un joli succès, il ne l’est que si l’univers est bien utilisé. Mais ce n’est pas vraiment le cas dans eLegal. Ce que je ne comprends pas trop c’est pourquoi la mécanique est aussi peu huilée. On se retrouve alors avec des intrigues développés de façon étrange. La construction de la série reste celle d’une série procédurale classique, mais cela manque cruellement de rythme et les rebondissements ne sont pas spécialement palpitants. Quand on a une série comme celle-ci, comment peut-on faire pour la rendre aussi vieillotte ?

Une équipe d’avocats et experts se penchent sur les soucis que les citoyens peuvent rencontrer dans leur quotidien, du cyber harcèlement au e commerce, en passant par les applications intrusives.

C’est un problème que je ne comprends pas dans beaucoup de séries. Du coup, eLegal c’est un peu une série qui parle d’un sujet moderne avec le rythme de Louis la Brocante. Et ce n’est pas très reluisant. Cela manque donc cruellement de saveur même si certains personnages réguliers de la série sont plutôt bons. Disons que je m’attendais aussi à ce que la série creuse un peu plus la psychologie de ses personnages alors que c’est un peu le contraire qui se passe. Valentine, notre héroïne et avocate spécialisée dans les affaires liées à la cybercriminalité, n’arrive pas à toucher un téléspectateur probablement trop exigeant pour eLegal. La trame est trop classique et ne renouvelle en rien le genre. Cela se compare facilement avec des vieilles séries françaises et l’on ne ressent pas spécialement la vision belge de l’histoire. Pourtant, l’idée de départ est vraiment bonne. Les violences mises en scène sont banales sur Internet et certains personnages ont suffisamment de compassion pour ce qui se passe pour donner un semblant de rythme psychologique à la série. Je n’irais pas plus loin dans cette aventure, moi qui avait pourtant envie de voir la saison entière quand j’ai lu le pitch de la série.

Note : 2/10. En bref, d’un ennui mortel.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte