Magazine Culture

Critique Ciné : Les Tuche 3 (2018)

Publié le 01 février 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Les Tuche 3 // De Olivier Baroux. Avec Jean Paul Rouve, Isabelle Nanty et Claire Nadeau.


Après Bouzolles, les Etats-Unis voici maintenant les Tuche à l’Elysée. Si l’idée parait séduisante sur le papier, le film manque peut-être un peu d’humour et de folie, comme les deux précédents volets. Surtout que le cliffangher de fin va tout de même très loin dans la connerie de ces personnages. Je ne vais pas vous révéler le post-générique du film, mais disons que c’est ce qui casse un peu tout le délire que le film a voulu nous raconter ici. Il y a alors des personnages qui ne servent strictement à rien et quelques bonnes blagues plutôt efficaces qui permettent de rappeler pourquoi cette famille de cinglés est la plus drôle de France actuellement. Par moment, le film d’Olivier Baroux sait tout de même être un peu plus corrosif, notamment sur la politique de Jeff Tuche et la façon dont ce dernier remonte à sa manière le pays : un pari foot avec Angela pour vendre des rafales ? Ok. Une grève du Président pour faire plier les dirigeants du CAC 40 ? Ok. C’est une comédie qui se permet toutes les conneries et par moment ça fonctionne. Cependant, le film enchaine plus les gags qu’il ne raconte vraiment une histoire et c’est là où il y a un problème. On a une série de scenette, parfois bien écrites et à d’autres moments très mauvaises, des running gag pas très intéressants (notamment la relation entre le fils Tuche et son garde du corps Nestor).

Jeff Tuche, se réjouit de l’arrivée du TGV dans son cher village. Malheureusement, le train à grande vitesse ne fait que passer, sans s’arrêter à Bouzolles. Déçu, il tente de joindre le président de la République pour que son village ne reste pas isolé du reste du territoire. Sans réponse de l’Élysée, Jeff ne voit plus qu’une seule solution pour se faire entendre : se présenter à l’élection présidentielle... Profitant de circonstances politiques imprévisibles, Jeff Tuche et toute sa famille vont s’installer à l’Élysée pour une mission à haut risque : gouverner la France.

Olivier Baroux démontre cependant que cette petite famille complètement folle est toujours là pour nous faire apprécier ses aventures. Il y a donc des trucs conventionnels qui sautent et un besoin constant de faire rire qui permet à Les Tuche 3 de ne pas tomber dans le piège de la comédie lourde aux émotions ridicules. Même quand les personnages sont émus c’est pour nous faire rire. On sent aussi que Jean Paul Rouve et Isabelle Nanty étaient très heureux de se retrouver dans ce nouvel opus des Tuche. Cela fait plaisir de voir des acteurs s’amuser. Et certaines scènes valent le détour, comme le dîner chez Angela Merkel ou le débat de l’entre deux tours. Ce ne sont pas des grands moments mais des moments de franche rigolade où l’on sent que Les Tuche 3 est clairement là pour nous amuser. Il n’y a pas de grande ambition cependant derrière Les Tuche 3 ce qui laisse par moment l’impression que le film échoue à faire quelque chose de réellement palpitant. C’est inégal et du coup tous les gags ne prennent pas et certaines intrigues (le jeune fils qui va enfin tremper le biscuit…) sont trop ennuyeuses pour rendez Les Tuche 3 aussi rythmée qu’elle aurait réellement pu l’être. Dommage car en recentrant ce nouvel opus sur Jeff Tuche il y avait des tas de choses à faire.

Note : 5/10. En bref, une frite bien grasse qui passe bien pour qui a envie de rire à nouveau avec cette famille de cinglés.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte