Magazine Bons plans

La photographie urbaine selon Bryan Schaub

Publié le 01 février 2018 par Valavezzi @enmodesneakers
La photographie urbaine selon Bryan Schaub

Notre prodige d'une vingtaine années, issue de Genève, est implacablement la révélation de l'année 2017 sur la photographie urbaine. Vous avez sûrement du apercevoir un de ces clichés sur Facebook ou Twitter car ce prodige cumule à l'heure actuelle plus de 110 000 abonnés sur Instagram. De quoi affoler tous les compteurs de progression sur les différentes plateformes sociales.

Pourtant, ce jeune homme est encore sur les bancs de l'Université et arpente, sur son temps libre, les rues de la capitale Suisse en quête de clichés époustouflants. Il prend goût à la photographie seulement quatre années auparavant en suivant plusieurs photographes urbains sur le réseau social numéro un : Instagram. Après de courts questionnements, il passe un cap et décide de se jeter dans le grand bain. Pour l'anecdote, il effectue ses premiers pas de professionnel équipé d'un Ipod Touch.

Les 4 points essentiels à retenir sur ce jeune photographe urbain

A quoi ressemble une journée type de photographe ? La préparation de mon matériel va au-delà d'une simple organisation routinière. Quand j'ai une idée en tête, je me projette, je visualise et mets en oeuvre l'ensemble des moyens pour capturer le meilleur cliché. En d'autres termes, je prépare mes équipements en fonction de ce que je veux photographier. Ensuite, je sors de chez moi, toujours avec de la musique et me promène jusqu'à la destination que je veux particulièrement photographier. Après la capture de mon cliché, je continue mon parcours en me perdant dans les différentes rues. J'aime sortir et ne pas avoir de destination précise, c'est souvent là qu'on trouve les meilleurs spots d'ailleurs !

Notre prodige commence ses premières gammes sur un Canon 100D mais se rend vite compte que son travail est limité. Il passe, ensuite, à la vitesse supérieure et achète une référence en la matière : un Canon 7D Mark 2. Allant d'un classique 18 - 135 mm à un 70 - 200 mm, Bryan met les bouchés doubles et dévoile une panoplie d'objectifs en vue d'optimiser ces photos de la meilleure manière possible.

As-tu quelques secrets sur ta façon de photographier (Plan, Cadrage, Lumière) ? Toujours dénicher ce qu'un oeil lambda ne verrait pas au premier abord. Mon travail va au-delà d'un simple coucher de soleil mais de la combinaison entre deux espaces ou objets qui provoqueront ainsi ce jeu de luminosité, rendant une simple photographie en quelque chose d'unique. Par exemple, une flaque d'eau, rien d'unique à première vue, mais avec quelques minutes d'attentions vous pourrez trouver le parfait reflet de la façade du bâtiment juste en face.

Bryan Schaub fait partie de cette génération de photographes recréant un véritable univers à travers leurs clichés. Il dévoile quelque chose d'intense à ses fans et provoque quelque chose de spirituelle à travers un monde que lui seul domine. Ces photos racontent une vraie histoire et son travail n'est pas près de s'arrêter.

Tu cumules aujourd'hui plus de 100 000 abonnés sur Instagram et 32 000 sur Twitter ? Quelle est la raison de ton succès ? Sans doute la régularité. Certains photographes manquent cruellement de temps et négligent cet aspect-là. Par exemple, je postais à mes débuts tous les deux jours puis j'ai opté pour des publications plus espacées entre quatre et sept jours. Pour tout vous dire, le travail de post-production me prend énormément de temps mais je préfère, aujourd'hui, privilégier quelque de chose de qualitatif plutôt que quantitatif. Le succès a été initié par le re-post de certaines marques avec qui j'ai collaboré.

Notre kid suisse n'a pas comme projet de professionnaliser son activité ou devenir photographe pour de multiples marques. Il veut rester libre et en aucun cas jumeler sa passion avec contrainte professionnelle. Cependant, il effectue quelques partenariats avec des hôtels ou des marques pour lequel il est rémunéré via des reposts sur son compte Instagram, notamment avec New Balance. Peut-être un avenir de photographe en free-lance au service de Nike ou Asics. Qui sait ?

La question pour les abonnés EMS : Le top 3 de tes paires favorites ?
La photographie urbaine selon Bryan Schaub
La photographie urbaine selon Bryan Schaub
La photographie urbaine selon Bryan Schaub

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Valavezzi 1684 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines