Magazine Science & vie

Comment la thermographie aérienne révolutionne l'archéologie

Publié le 02 février 2018 par Jann @archeologie31
Une étude dirigée par l'université privée américaine Dartmouth College a démontré comment la thermographie aérienne est en train de transformer l'archéologie en raison des progrès de cette technologie.
Les caméras thermiques actuelles, ainsi que les drones et les logiciels de photogrammétrie apportent un nouveau domaine de possibilités de collecte de données sur les sites.
Comment la thermographie aérienne révolutionne l'archéologie (a) Orthoimage en couleur d'une zone étudiée à Enfield Shaker Village, New Hampshire, avec la localisation des constructions historiques indiquées sur un plan de 1917; (b) données d'une étude de gradiométrie magnétique; (c) imagerie thermique brute depuis une caméra thermique radiométrique; et (d) imagerie thermique traitée pour ne montrer que les valeurs présentent sous la pelouse (Images de Jesse Casana, Austin Chad Hill et Elise Laugier)
Les découvertes, publiée dans la revue Advances in Archaeological Practice, servent de manuel sur la façon d'utiliser la thermographie aérienne. En effet, les co-auteurs espèrent inspirer d'autres chercheurs à appliquer cette méthodologie dans leur travail.
Les archéologues utilisent depuis longtemps des images infrarouges thermiques pour localiser des constructions enfouies et autres éléments du paysage culturel. Le rayonnement infrarouge thermique associé aux caractéristiques archéologiques dépend de plusieurs variables, dont la composition du sol, sa teneur en humidité et sa couverture végétale.
Les anciennes méthodes géophysiques conventionnelles, comme l'arpentage, permettaient aux archéologues d'obtenir des données de terrain sur la base d'un hectare par jour. Mais aujourd'hui, la thermographie arienne permet de recueillir des données d'enquête sur le terrain sur une zone beaucoup plus vaste et en beaucoup moins de temps.

Les avantages de la thermographie aérienne.


Les anciennes caméras étaient incapables d'enregistrer des données de spectre complet ou des données de température pour chaque pixel d'une image. Maintenant les caméras thermiques radiométriques associées à de petits drones peu coûteux et faciles à piloter (ils peuvent être contrôles avec un smartphone ou une tablette), rendent la thermographie aérienne plus précise, compréhensible et accessible.
Cartographier plusieurs images aériennes ensemble est aussi devenu plus facile grâce à de nouveaux logiciels photogrammétriques, qui alignent automatiquement les images et les fonctionnalités de l'ortho-image (une ortho-image est une image, aérienne ou satellitaire, superposable à une carte.); ils corrigent aussi une image pour rendre l'échelle uniforme.

Des études de cas concluants


Les chercheurs ont mené des études de cas dans six sites archéologiques en Amérique du Nord, en Méditerranée et au Moyen Orient pour évaluer l'efficacité des relevés thermiques aériens.
Ils ont analysé comment le temps, l'environnement, le moment de la journée, la couverture de sol et les caractéristiques archéologiques peuvent affecter les résultats. Ils ont aussi comparé leurs trouvailles à de précédentes études et images historiques.
Comment la thermographie aérienne révolutionne l'archéologie Fichier photos de 2014: une chambre de la période Chaco à Blue J, telle qu'elle apparait à (a) 5:18 a.m. en image thermique; (b) plan architectural produit par les fouilles d'exploration; (c) une image colorisée, puis des images thermiques prises à (d) 6:18 a.m.; (e) 7:18 a.m.; et (f) 9:58 p.m. (Images de Jesse Casana, John Kantner, Adam Wiewel, et Jackson Cothren).
Ainsi, par exemple, sur une implantation ancestrale Pueblo à Blue J au Nouveau Mexique, les chercheurs ont été capables de cartographier en détail les plans architecturaux d'une dizaine de maisons anciennes. Cette découverte a été rendue possible par les conditions optimales du site, la matrice du sol, la faible densité de la couverture végétale et les conditions environnementales au moment de la thermographie aérienne.
Ils ont pu aussi reconnaitre les traces de bâtiments et voies historiques enfouis depuis longtemps dans le village Shaker à Enfield, New Hampshire.
"Une grande partie de ce que nous avons appris de nos recherches à ce jour montre à quel point les conditions environnementales locales et le calendrier des relevés peuvent influer sur la façon dont les images thermiques peuvent révéler des vestiges archéologiques. Ainsi, mieux nous comprenons ces paramètres, mieux nous sommes en mesure de déployer la technologie. Je pense que nos résultats démontrent le potentiel de la thermographie aérienne pour transformer la façon dont nous explorons les paysages archéologiques dans de nombreuses régions du monde." rapport Jesse Casana, professeur associé en anthropologie à Dartmouth, qui a utilisé des drones en thermographie aérienne pendant cinq ans dans ses recherches historiques.
Source:
Liens:
  • Darmouth College

Derniers articles sur les techniques et technologies en archéologie:
 A lire:

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jann 117842 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine