Magazine Culture

Critiques Séries : Grey’s Anatomy. Saison 14. Episode 11.

Publié le 02 février 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Grey’s Anatomy // Saison 14. Episode 11. (Don’t Fear) the Reaper.


Se concentrer sur Bailey est forcément une bonne chose, car c’est un personnage qui est là depuis le début. Sans compter quand l’épisode décide d’entrecouper le tout de flashbacks qui reprennent des images d’anciens épisodes de Grey’s Anatomy, notamment quand George O’Malley était encore en vie. Si Bailey fait une crise cardiaque dans cet épisode, elle ne meurt pas. Fort heureusement. Cela aurait été dommage de tuer un personnage comme Bailey qui est là depuis le début. Elle a donc l’occasion de survivre à sa crise cardiaque, mais c’est avant tout pour prendre le temps de raconter un épisode sur Bailey. C’est le premier épisode centré sur le personnage en 14 saisons. C’est énorme tout de même, c’est un véritable évènement. Grey’s Anatomy semble vouloir faire des épisodes bouteille ces derniers temps qui se concentrent sur des personnages en particulier ou quelques personnages. C’est une très bonne chose. C’était les meilleurs épisodes de la saison précédente et quand la série se concentre sur un personnage que l’on connait depuis le pilote de la série, alors c’est pour le meilleur. Car Bailey méritait bien son petit épisode, chose qu’elle n’a jamais eu alors qu’elle incarne tout de même quelque chose de vraiment excellent dans cette série. Cet épisode est parfois assez confortable, se reposant sur des éléments faciles.

Miranda « My name is Miranda Bailey, I am Chief of Surgery at Grey Sloan Memorial, and I believe I am having a heart attack. »

C’est étrange de voir qu’en 2018 il y a toujours des médecins qui ne comprennent pas que les symptômes d’une crise cardiaque sont différents chez une femme et chez un homme. D’ailleurs, une publicité tournait encore récemment au cinéma pour informer les gens que chez les femmes, les symptômes sont totalement différents de ceux que les hommes peuvent avoir. L’épisode permet à Grey’s Anatomy de se concentrer sur son passé, ce qui est une très bonne chose là aussi. J’ai toujours aimé quand la série créée des moments riches en émotions en utilisant des images d’anciens épisodes. L’un des meilleurs moments de cet épisode est quand Bailey explique les statistiques. Les crises cardiaques sont parmi les causes de mortalité les plus importantes aux Etats-Unis donc forcément, il est important que Grey’s Anatomy en parle. Surtout que la série parvient à porter le sujet avec beaucoup d’intelligence sans en faire des tonnes sur les bords. Finalement, Grey’s Anatomy continue de prouver qu’elle a encore de beaux jours devant elle quand elle démontre qu’elle sait utiliser ses anciens personnages et en raconter encore plus sur eux que l’on ne savait pas encore.

Note : 8/10. En bref, un très bel épisode de Grey’s Anatomy.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte