Magazine Bons plans

Une étiquette qui change de couleur selon la température de la boisson

Publié le 02 février 2018 par Fabrice Rault @fabrice_rault

Oui, les emballages de boissons ont la côte en termes d'innovations, comme vous avez pu le voir avec les tasses à café recyclables. Mais si l'on s'intéresse aujourd'hui à l'industrie de l'alcool, l'on pourra se rendre compte que celle-ci n'est pas non plus en marge : une distillerie de gin artisanale utilise par exemple de l'encre thermochromique sur ses étiquettes pour indiquer si une bouteille est prête à consommer ou s'il faut la réfrigérer.

Une question de fabrication

La distillerie de gin Griffiths Brothers a récemment collaboré avec Royston Labels pour développer une nouvelle étiquette thermosensible. Grâce à de l'encre thermochromique - c'est-à-dire qui se colore selon la chaleur, une partie de l'étiquette devient bleue lorsque la bouteille se trouve à la température idéale. Le gin Griffiths Brothers est distillé à froid, ce qui le différencie des marques qui utilisent la méthode de distillation plus traditionnelle qui consiste à chauffer l'alambic.

Consommer dans les règles de l'art

L'étiquette transparente de la bouteille, avec ses inspirations bleu vif, fait allusion au traitement non chauffé. Une partie du dos de l'étiquette reste transparente jusqu'à ce que la boisson soit suffisamment fraîche pour être bue. Ensuite la couleur s'estompe lentement au fur et à mesure que la bouteille se réchauffe, jusqu'au moment où il faut la remettre au réfrigérateur. Ce concept avait déjà été intégré au design d'autres marques de boissons, mais c'est une grande première pour l'industrie du gin avec pour objectif de " refléter l'avant-gardisme et le minimalisme de la marque Griffiths Brothers ".

L'innovation en termes de production de boissons alcoolisées est riche et palpitante, avec des projets qui s'axent sur presque tous les aspects du cycle de vie d'un produit : brassage, recyclage des déchets, amélioration de la durabilité des emballages et campagnes de marketing. Une bière a été brassée spécifiquement à partir d'eau de pluie pour aider à réduire les risques d'inondations, tandis que Singapour a vu naître une boisson à base de tofu. Avec toutes les techniques et technologies qui nous entourent désormais, nous ne sommes pas au bout de nos surprises !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fabrice Rault 2492 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines