Magazine Humour

La question de la réunion

Publié le 04 février 2018 par Pantoled

Votre fils de rien de n+1 vous a posé une réunion mardi prochain de 18h à 19h.

On y va ou on dit qu’on s’encule ?

On dit qu’on s’encule, clairement.

Vous et moi avons tout autre chose à foutre. Que ceux qui n’ont comme lieu d’expression que leur bureau se le notent sur un post-it, ou même mieux, un scrum board, entre deux séances de brain-mapping : si vous voulez poser une réunion, faites-le en journée, pendant les heures de travail. Cessez de vouloir prolonger le temps que nous passons ensemble.

Je ne vous aime pas, vous ne m’aimez pas : alors pourquoi forcer ?

« We are a community ! Let’s work ! »

Pour commencer : ta gueule.

On est en France, alors tu vas parler français et tu vas arrêter de te la jouer Steve Jobs. Tu t’appelles Emmanuel Dupont, t’as 36 ans et tu portes un keffieh autour de ton col de chemise. Ton bureau c’est toute ta vie, tu n’as aucun autre loisir que ton travail : bref, tu es fondamentalement pénible.

La start-upso disruptif

On travaille en mode start-up, on fait de la transfo digitale, alors on en est là : on va hacker les work codes pour performer la productivité.
Vous allez voir, ça va être génial : on va arrêter de polluer les heures de travail avec des réunions interminables, et on va les garder pour le soir, histoire de kiffer un peu plus la vie et de se regarder dans le blanc des yeux pendant une heure bien chiante.

On est charrette, on est just niveau deadline, mais surtout, on est beaucoup trop cons pour travailler avec des délais réalistes plutôt que dans l’urgence. « Do what you love » marqué blanc sur fond noir et une tasse de café au goût amer de votre vie médiocre, on est parti pour s’enjailler comme devant une tarte au ketchup sauce wasabi. Ça va disrupter sévère, votre mindset n’est pas prêt.

Wow. Much hack. Very disruptif. Amaze.

Alors du coup, on dit qu’on s’encule ?
Oui, allez, on dit ça, et pour la réu’, tant pis si c’est pas pro : on fera de l’acculturation à l’entreprise plus tard, en attendant on va se contenter de shooter un draft en croisant les infos, histoire de benchmarker la satisfaction du client en terme de wow.

Allez, mange ton keffieh et à dimanche prochain.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pantoled 67 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines