Magazine Poésie

Sonnet I

Par Vertuchou

Faisons l'amour, mon âme, faisons vite l'amour
Puisque pour aimer nous sommes tous nés :
Tu adores la chose et moi je l'aime aussi ;
Sans elle le monde ne serait rien qui vaille.

Si, post mortem, il était honnête de faire l'amour,
Je dirais : Faisons-le jusqu'à mourir.
Après quoi, nous irons le faire avec Adam et Eve
Qui inventèrent la si malencontreuse mort.

Vraiment, c'est vrai; car si ces scélérats
N'avaient pas mangé la pomme traîtresse,
Je suis sûr que les amants ne cesseraient d'aimer.

Laissons aller ces balivernes et jusqu'au cœur
Possède-moi, fais que de moi jaillisse
Le spasme qui fait tantôt naître et tantôt mourir..

Pierre l'Arétin
 

Partager cet article

Repost 0
Sonnet I
&version; Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Vous aimerez aussi :

Élégie à une Dame
Élégie à une Dame
Béni soit le jour
Béni soit le jour
Chanson
Chanson
Voyage sentimental
Voyage sentimental

Poètes D'hier

« Article précédent

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vertuchou 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine