Magazine Culture

Hand of God (Saison 2, 10 épisodes) : la main de Dieu

Publié le 05 février 2018 par Delromainzika @cabreakingnews


Si Amazon n’a pas renouvelé Hand of God pour une saison 3 (et que je trouve ça dommage), j’avais un peu mis de côté la série malgré toutes ses qualités. Notamment son casting qui reste l’un des trucs les plus importants : de Dana Delany à Ron Perlman, la série a toujours soigné son casting et démontre encore une fois ici que c’est son plus grand atout. Cette seconde saison qui est donc la dernière de la série vient de Ben Watkins toujours et met à nouveau en scène Ron Perlman dans la peau du juge Harry Pernell, un homme étrange, infidèle qu’il n’est pas toujours difficile de comprendre. Cependant, Hand of God aime nous prendre de court et nous offrir de bonnes surprises. Certaines scènes sont alors un peu étonnantes comme dans l’épisode 4 quand notre juge imagine un jeu de la justice aussi terrible qu’il soit mais tout cela apparait comme un moment très fun de l’épisode et déconnecte un peu tout ce que l’on a l’impression d’avoir déjà vu des dizaines de fois ailleurs. Car Hand of God n’est pas toujours la série la plus originale du monde comme le démontrait la première saison et se repose alors énormément sur des performances d’acteurs. L’intrigue de cette saison poursuit celle que la saison précédente avait déjà lancée et continue de faire grandir petit à petit les personnages de façon plutôt intelligente.

Hand of God n’a pas besoin d’en faire des tonnes et c’est ce qu’elle compte bien nous faire comprendre, notamment dans la première partie de la saison, qui tente de reprendre les esprits de la série après les évènements de la fin de la saison précédente. Le fait que notre héros continue de penser que Dieu lui parle est forcément la thématique la plus importante de la série. La saison 2 permet aussi à la série de réellement nous plonger un peu plus au coeur de l’histoire. C’est comme si la saison 1 n’était qu’une petite introduction. C’est dommage que Hand of God ait été annulée d’un coup d’un seul, car je suis persuadé que cette saison et ce qu’elle met en scène aurait pu développer quelque chose de réellement intelligent dans de nouvelles saisons par la suite. Le dernier épisode ne rend pas justice à la série du coup car c’est une série qui a besoin d’avoir le temps de développer son univers et ses personnages. La tension n’a de cesse de monter en pression tout au long de la saison, ce qui permet aussi aux personnages de grandir dans des intrigues qui au premier abord sont assez simplistes. Ce qui me fait plaisir aussi avec Hand of God c’est le fait que c’est une série complètement différente de ce qui se fait actuellement.

Amazon a fait un très beau pari en misant sur Hand of God, même si elle n’a pas réussi à lui donner plus de chance que ça. Ron Perlman et Dana Delany restent forcément les têtes les plus importantes de cette série alors que leurs performances sont réellement solides. Les personnages sont touchants et agréables à suivre car attachants. On s’attache petit à petit à ce que la série nous raconte. Les visions de notre juge deviennent alors de plus en plus importantes et continuent de porter son obsession de résoudre le mystère de la mort prématurée de son fils PJ. Et rien ne semble l’arrêter, ce qui permet de rendre par moment la série légèrement imprévisible. Avec des intrigues divertissantes et attachantes, Hand of God se repose aussi intelligemment sur ses personnages secondaires qui eux aussi ont des choses passionnantes à nous raconter pour certains. Alors que l’obsession de Harry prend une forme étrange par moment, la saison maîtrise la dynamique entre les personnages et les intrigues, permettant de toujours nous réserver de bonnes surprises entre les épisodes sans trop nous distraire avec des éléments narratifs inintéressants.

Car oui, Hand of God a aussi quelques faiblesses avec des intrigues annexes qui n’apportent pas toujours grand chose étant donné que ce sont les héros qui font réellement le show mais le divertissement vient alors nous rattraper et nous offrir ce que l’on est venu chercher au premier abord. Hand of God continue donc d’être une surprise télévisuelle incomprise qui n’a pas eu suffisamment de chance pour être renouvelée pour une saison  3. Dommage.

Note : 6.5/10. En bref, une escalade en puissance efficace.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte