Magazine High tech

La saisonnalité du trafic sur le web et les blogs

Publié le 06 février 2018 par Blackhand @sergentweb

Grâce à Internet, les entreprises peuvent communiquer facilement sans limites géographiques. Mais cette liberté reste relative, car il ne faut pas oublier que, même sur la toile, des contraintes de temps existent. Elles sont moins handicapantes que sur des médias comme la presse écrite ou la télévision. Mais elles doivent être connues par les communicants : la stratégie de contenus mérite d'être élaborée en considérant tous les enjeux de saisonnalité.

La saisonnalité ne touche pas uniquement les e-commerçants

Naturellement, dans le domaine de la vente en ligne, on sait que la saisonnalité touche aussi le web : il faut se plier aux périodes de soldes, tout en mettant systématiquement en avant des produits adaptés au moment. Mais il faut savoir que toutes les entreprises doivent tenir compte de la temporalité dans leur communication.

À la fin d'une année, par exemple, les sites de streaming musical ou les plateformes de vidéos en ligne comme YouTube ont pour habitude de réaliser des " reviews " de l'année passée, en valorisant tous les contenus qui ont fonctionné au cours des 12 derniers mois. Des playlists en rapport avec la période sont régulièrement soumises aux utilisateurs : des hits ensoleillés pour l'été, des titres motivants pour reprendre le travail, ou encore des hommages aux artistes récemment disparus.

Dans le domaine des services ou dans des secteurs peu impactés par les différences entre les saisons, on accorde moins d'importance à la saisonnalité. Toutefois, au moment de communiquer sur les réseaux sociaux ou de prévoir des sujets à traiter sur un blog d'entreprise, on peut toujours se poser des questions relatives à la période : quand cela est possible, il faut rebondir sur les actualités du moment et proposer des contenus pertinents dans cette optique.

Baisses de trafic ou pics de fréquentation : comment réagir à chaque période de l'année ?

Pour commencer, les entreprises ne doivent pas s'inquiéter si elles observent une baisse de fréquentation au cours de l'été. Hormis les secteurs ciblés (tourisme, culture, mariages), beaucoup de sociétés voient leur nombre de visites reculer à mesure que les clients et prospects partent en vacances. Il s'agit d'un phénomène normal et logique : inutile de paniquer ! En cas de diminution, il faut continuer à alimenter le blog et les pages de réseaux sociaux (même si le rythme peut être réduit). En effet, à leur retour, les visiteurs ne doivent pas ressentir que le site a été laissé à l'abandon. Toutefois, on évite d'annoncer des événements trop importants à ce moment, car on sait que l'audience n'est pas extrêmement attentive.

À la fin de l'année, les visiteurs sont de retour et, au mois de septembre, beaucoup commencent sur de bonnes bases. Il faut adapter ses contenus à cette tendance basée sur l'auto-motivation, la recherche de nouveaux objectifs ou le souhait de prendre un nouveau départ. Sur les sites non-commerçants, une autre baisse de fréquentation peut être constatée au moment des fêtes de fin d'année. Encore une fois, il ne faut pas s'inquiéter, car le trafic reviendra dès le début du mois de janvier !

La saisonnalité, primordiale en e-commerce

C'est dans le commerce en ligne qu'il est le plus important de tenir compte de la saisonnalité. Par exemple, quand on vend de la nourriture, il est primordial de se positionner sur le chocolat à Noël et à Pâques, sachant que d'autres tendances existent à d'autres moments de l'année (manger plus léger en été, détox après Noël, recherche de plats chauds et consistants au début de l'hiver, etc.).

De l'habillement au mobilier, en passant par l'électroménager ou les cosmétiques, tous les secteurs sont impactés par la saisonnalité dans la vente en ligne. Il faut tenir compte de cet enjeu, afin d'élaborer une stratégie de contenus évolutive dans l'année, adaptée à tous ces changements.

Enfin, dans les secteurs des services et pour toutes les entreprises qui ne vendent pas de produits, on observe souvent une saisonnalité, qui a moins d'impacts que celle du e-commerce. Il est utile de connaître son existence, afin de communiquer autour de sa marque et d'annoncer les moments forts de la meilleure façon possible.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blackhand 623 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte