Magazine Santé

DIABÈTE : Un lecteur de glycémie intégré aux lentilles de contact ?

Publié le 09 février 2018 par Santelog @santelog
DIABÈTE : Un lecteur de glycémie intégré aux lentilles de contact ?

De nombreuses recherches se poursuivent pour parvenir à un outil d'autosurveillance amélioré pour les patients diabétiques, leur permettant de contrôler leur glycémie ou leurs niveaux de glucose en continu et de manière moins invasive. Les chercheurs de University of Southern California, Los Angeles présentent, dans la revue ACS Nano, un capteur ultra-mince et flexible qui pourrait être incorporé dans des lentilles de contact ou au dos d'une montre, par exemple, et permettre aux patients une autosurveillance plus aisée.

Les capteurs portables font partie des évolutions naturelles d'un monde de plus en plus numérisé. Cependant, les capteurs de biomarqueurs de santé à concentration moléculaire sont plus complexes à développer. Aujourd'hui le diagnostic et le suivi de ces biomarqueurs sont effectués par analyse de sang. Et un geste aussi minime que se piquer les doigts peut dissuader de nombreux patients diabétiques à observer une autosurveillance régulière. Plusieurs capteurs de glucose portables sont en cours de développement mais se heurtent encore à plusieurs défis comme la détection de très faibles niveaux de glucose ou encore à une incapacité de détecter lorsqu'ils sont pliés.

DIABÈTE : Un lecteur de glycémie intégré aux lentilles de contact ?

Pour développer ce nouveau test, les scientifiques californiens ont utilisé des nanorubans d'oxyde d'indium, une enzyme, l'oxydase de glucose, un film de chitosane naturel et des nanotubes de carbone à paroi simple. Le glucose des larmes ou de la salive interagit avec l'enzyme, ce qui déclenche une courte chaîne de réactions et crée finalement un signal électrique. Les tests ont montré que le dispositif est capable de détecter une gamme de concentrations de glucose de 10 nanomolaires à 1 millimolaire et est donc suffisamment sensible pour détecter les concentrations de glucose typiques dans la sueur, la salive et les larmes chez des sujets avec ou sans diabète. Et plier le dispositif une centaine de fois ne semble pas affecter ses performances.

Et, au-delà du suivi des niveaux de glucose, le capteur pourrait également être utilisé pour la surveillance de différentes substances toxiques dans les secteurs de l'alimentation et de l'environnement.

Équipe de rédaction Santélog


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine