Magazine Culture

Critiques Séries : Homeland. Saison 7. Episode 2.

Publié le 20 février 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Homeland // Saison 7. Episode 2. Rebel Rebel.


Le problème de cet épisode de Homeland c’est qu’il ne va pas plus loin que le bout de son nez. Disons que Carrie n’est pas plus intelligente ici que ce que l’intrigue lui demande. Et c’est dommage car je suis sûr qu’il y avait un truc à faire. Cet épisode est clairement un épisode qui est là pour installer la suite de la saison. Tout le suspense de cet épisode est tout de même créé en partie par une décision stupide et impulsive de la part de Carrie qui va régir une bonne partie de l’épisode. Cette histoire de message imposant à Carrie de payer pour déverrouiller ses fichiers dans son ordinateur, c’est un truc que l’on a déjà du avoir une fois dans sa vie. En effet, cette pop up qui vous impose de payer pour déverrouiller votre ordinateur alors que quelques manipulations simples suffisent pour quitter cette pop-up. Dans le cas de « Rebel Rebel », Homeland devient donc ici une sorte de test sur ce que l’on a envie de croire ou non. L’intrigue de Carrie est bien évidemment liée à quelque chose d’autre dans l’épisode mais tout le monde pense que Carrie est cinglée quand elle pense pouvoir avoir des infos sur cette conspiration qui a des liens aux plus hautes parties du gouvernement.

Mais tout le monde pense qu’elle est complètement folle et elle aussi commence à douter d’elle-même. Son nouveau thérapeute lui a tout de même dit que le Lithium (qu’elle prend depuis 15 ans maintenant) peut devenir inefficace avec le temps par moment. Du coup, la scène finale de l’épisode est aussi absurde que fun. Que Carrie en vienne à ce point de non retour là c’est assez drôle, mais fort heureusement qu’elle revient sur cette décision avec un peu de bad-asserie classique pour la série. Ce qui fait en partie le succès et l’intérêt de cet épisode est sûrement Lesli Linka Glatter, la metteur en scène qui en est à son neuvième épisode de Homeland et qui maîtrise donc suffisamment le tout afin de nous donner envie de revenir et créer un minimum de suspense. Ensuite, nous avons les conséquences de la mort soudaine du Général McClendon à la fin de l’épisode précédent. L’histoire officielle veut qu’il est souffert d’une crise cardiaque et il ne faut pas trop réfléchir pour se dire que tout cela est tellement pratique car cela arrive au bon moment. Je ne sais pas ce que la suite de la saison nous réserve mais pour le moment celle-ci est réellement longue au démarrage, quitte à laisser filer des téléspectateurs en cours de route (je suppose)…

Note : 5/10. En bref, Homeland a besoin de muscler ses intrigues pour donner un peu plus envie d’aller plus loin…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte