Magazine Culture

Critiques Séries : Altered Carbon. Saison 1. Episodes 8, 9 et 10.

Publié le 20 février 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Altered Carbon // Saison 1. Episodes 8, 9 et 10. Clash by Night / Rage in Heaven / The Killers.
SEASON FINALE


Si Netflix n’a pas encore donné son aval (ou son désaccord) pour le renouvellement d’Altered Carbon pour une saison 2, je me suis tout de même plongé corps et âme dans ces trois derniers épisodes. « Clash by Night » apparaît un peu comme une sorte de bon préambule au final de la saison. Il parvient à donner une direction à certaines intrigues en les rapprochant de la conclusion. Reileen est alors sous les feux de la rampe dans cet épisode et Kovacs conclut à sa façon l’affaire Bancroft, mais les révélations de cet épisode sont clairement là pour préparer à la conclusion de plusieurs menaces qui planent au dessus des personnages de la série depuis le début de la saison. Il faut dire que Altered Carbon ajoute tellement de strates à son histoire depuis le début qu’il fallait bien un épisode du genre afin de donner un semblant de cohésion et de conclusion par la même occasion. En se recentrant sur les personnages les plus importants Altered Carbon parvient à aller de l’avant. Kovacs de son côté se devait de terminer le boulot pour lequel Bancroft l’a engagé est probablement l’une des séquences les plus intéressantes de cet épisode. Poe et Elliot de leur côté sont les seuls personnages a voir un semblant de conclusion de leur histoire dans cet épisode. Mais ce qui fait tout l’intérêt et la réussite de cet épisode ce sont des moments particuliers qui offrent une conclusion intéressante ici et là.

Mais ce qui est intéressant aussi quand j’écris ces lignes c’est que les épisodes suivant m’ont un peu influencés car finalement il y a des développements qui ont des conséquences intéressantes sur la suite et font donc de cette petite préparation à la conclusion intelligente. Avec « Rage in Heaven », Altered Carbon décide de reprendre une thématique chère à la SF : l’espoir. En tombant dans cette philosophie, la série rappelle aussi qu’elle a de quoi créer de vraies dynamiques rappelant de grandes séries et de grandes fictions de SF. Cet épisode utilise alors le changement de corps comme un moteur narratif afin de rappeler aussi ce qui est au coeur même de cette histoire. En nous montrant que tout le monde peut utiliser cette technologie à son avantage alors Altered Carbon fait des ajustements intéressants à sa narration en rappelant aussi pourquoi celle-ci peut très bien fonctionner. Tout cela permet en parallèle de développer le personnage de Reileen alors que cette dernière a su se faire une place au fil des épisodes qui, je dois l’avouer, est bien plus intéressante que l’on aurait probablement pu l’imaginer au départ. Dès le début l’épisode sait comment nous embarquer dans son récit sans trop de fausses notes.

Mais c’est aussi un épisode qui permet à Ortega de prendre place dans une direction légèrement différente alors que l’on a pu la voir dernièrement en compagnie du clone en version jeune fille de Reileen. « Rage in Heaven » est un solide épisode qui parvient à nous plonger petit à petit vers la fin de la saison, ce qui permet aussi de voir que finalement tout n’est pas si mauvais que ça dans Altered Carbon. Mais certaines parties de l’épisode, notamment la plus violente avec le massacre de la famille d’Ortega, permet de rappeler que l’on n’est pas dans un monde de rêve mais un monde de désespoir dans lequel on peut probablement encore espérer entrevoir une lueur au bout du tunnel (ce que cet épisode vient apporter malgré tout). Et enfin, « The Killers » qui vient conclure une saison en demi-teinte avec un final légèrement décevant par rapport à ce que les deux épisodes précédents ont pu mettre en place. Cependant, une conclusion satisfaisante pour l’histoire de Kovacs apporte un brin de rédemption dans le récit d’Altered Carbon. Et je pense que la série en avait réellement besoin. C’est dommage de voir qu’une série de SF cyberpunk, un genre un peu à l’abandon (même au cinéma si l’on ne parle pas de Blade Runner 2049 dernièrement) ne parvient qu’à être extrêmement belle.

Alors que le reste de la série manque par moment de constance ou en tout cas de surprises, le récit reste malgré tout suffisamment captivant pour donner envie d’aller au bout de la saison. Surtout notamment quand un vilain n’a de cesse de faire des menaces et encore des menaces, au bout d’un moment ces menaces deviennent de moins en moins prenante ou surtout menaçantes. C’est ce qui arrive dans ce dernier épisode alors que Altered Carbon passe difficilement à l’action. Finalement, après une première saison sympathique mais inégale, Altered Carbon se conclut de façon décevante malgré de belles pistes pour une hypothétique suite.

Note : 9/10, 8/10 et 6/10. En bref, une saison inégale mais suffisamment sympathique pour en garder un bon souvenir.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte