Magazine Bons plans

Une peau électronique flexible et recyclable qui cicatrise toute seule

Publié le 23 février 2018 par Fabrice Rault @fabrice_rault

Après les tatouages qui nous aident à protéger notre peau du soleil, les chercheurs nous proposent un nouveau type de peau électronique à laquelle des capteurs ont été intégrés. Celle-ci peut se guérir d'elle-même et est entièrement recyclable !

Des chercheurs de l'Université du Colorado Boulder viennent de mettre au point une peau électronique, recyclable et réparable, à laquelle des capteurs flexibles peuvent être intégrés. Cette e-skin peut être pliée ou courbée pour créer un ajustement personnalisé. Elle offre de nouvelles possibilités de conception pour ce qui touche aux moniteurs de santé, à la robotique et aux prothèses, et ce de manière plus rentable et plus respectueuse de l'environnement.

Dans l'univers de Terminator

Cette peau révolutionnaire a été créée par des équipes des départements de génie mécanique, de science des matériaux, de chimie et de biochimie de l'université, dirigées par le professeur Jianliang Xiao. Elle utilise un nouveau polymère thermodurcissable, appelé polyimine, assemblé à des nanoparticules d'argent. Leur utilisation améliore en effet la résistance mécanique, la stabilité chimique et la conductivité électrique du matériau.

Les thermodurcissables sont des plastiques qui peuvent être façonnés par chauffage, notamment ici pour s'adapter aux contours d'un membre humain ou d'une main robotisée. Des capteurs de pression, de température, d'humidité et de débit d'air ont été ajoutés à l'e-skin pour qu'elle puisse imiter au mieux la peau biologique.

Faire peau neuve

Lorsqu'elle est endommagée, la nouvelle peau électronique peut guérir grâce à l'utilisation d'un mélange de trois composés disponibles dans le commerce ajoutés à de l'éthanol. Pour recycler la peau, il suffit de la tremper dans cette même solution d'éthanol, ce qui provoque la dégradation des polymères et la précipitation des nanoparticules d'argent. Une fois recyclées, la solution et les nanoparticules peuvent ensuite être utilisées pour fabriquer de nouvelles peaux électroniques. Le professeur Xiao a déclaré : " Étant donné les millions de tonnes de déchets électroniques générés chaque année dans le monde, la recyclabilité de notre e-skin revêt un sens économique et environnemental. " Nous ne pouvons bien sûr qu'encourager ce type d'initiatives !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fabrice Rault 2492 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines