Magazine Santé

CHIRURGIE : L’anesthésie affecte-t-elle la mémoire ?

Publié le 23 février 2018 par Santelog @santelog
CHIRURGIE : L’anesthésie affecte-t-elle la mémoire ?

La plupart des patients qui vont subir une intervention chirurgicale avec anesthésie générale se posent la question. La chirurgie et l'anesthésie vont-elles affecter ma mémoire ? Le clinicien n'a pas toujours la réponse. Cette étude de l'Université du Wisconsin-Madison apporte une première réponse en suggérant des scores légèrement inférieurs à certains tests de mémoire après une chirurgie et une anesthésie. Ces données significatives, présentées dans la revue Anaesthesia, appellent à d'autres recherches, en particulier chez les patients plus âgés, à la fois à risque cumulé d'interventions plus élevé et plus fragiles sur le plan cognitif.

Rappelons également cette étude, menée simultanément chez le petit enfant et chez l'animal, qui révélait que subir une anesthésie générale dans la première année de vie peut avoir des conséquences à vie sur la mémoire.

Cette nouvelle étude menée auprès de 312 participants adultes opérés et 652 participants n'ayant pas subi de chirurgie, âgés en moyenne de 50 ans, constate :

des effets sur la mémoire immédiate et la mémoire de travail :
  • la chirurgie est associée à un recul du score de mémoire immédiate d'1 point sur un total possible de 30 points ;
  • la mémoire est devenue anormale chez 77 des 670 participants n'ayant initialement, à l'inclusion dans l'étude, aucun trouble de la mémoire : c'est le cas de 18% des participants opérés vs 10% des témoins ;
  • aucune autre différence dans d'autres mesures de la mémoire et de la fonction exécutive sont observées entre les 2 groupes d'étude ;
  • la réduction du score de mémoire immédiate s'avère significativement associée au nombre d'interventions subies au cours des 9 années précédentes ; cela suggère donc un effet dose dépendant du cumul d'interventions subies ;
  • un déclin de la mémoire de travail est associé au cumul d'interventions de plus longue durée.

Des changements cognitifs hautement statistiquement significatifs mais " faibles " : les auteurs précisent que compte tenu de leur méthodologie et de la grande taille de l'échantillon, leurs résultats sont statistiquement significatifs mais que cependant les changements cognitifs constatés post-chirurgie sont modestes et " très probablement asymptomatiques pour le patient ", précise le Dr Kirk Hogan, de l'Université du Wisconsin-Madison.

Ainsi, si l'effet est là, il s'agit encore de préciser par d'autres recherches sur des durées de suivi plus longues avec un cumul plus élevé d'interventions ces effets de la chirurgie et de l'anesthésie chez les patients vieillissants. A ce stade, concluent les auteurs, il est trop tôt pour recommander des changements en pratique clinique concernant la prévention, le diagnostic, la prise en charge et le pronostic des déclins cognitifs après la chirurgie.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine