Magazine Bien-être

Ma petite voix m’a dit

Publié le 10 mars 2018 par Concentredebonheur @SophieMachot

29067248_10156567002309271_4781780901036032000_n

#mapetitevoixmadit

Hey ! Es-tu là ?

Lorsque tu regardes ?
Lorsque tu écoutes ?
Lorsque tu parles ?
Lorsque tu touches ?
Lorsque tu manges ?
Lorsque tu marches ?
Lorsque tu travailles ?
Lorsque tu danses ?
Lorsque tu aimes ?

Es-tu présent(e) aux tiens ?
Es-tu présent(e) à ton corps ?
A ton intuition ?

Vois-tu le beau ?
Sens-tu le bon ?
Caresses-tu le doux ?
Entends-tu la vie ?
… Chaque jour ?

Ou…

Te perds-tu dans les couloirs du temps ?
Ton passé t’enchaine-t-il ?
Ton futur te vampirise-t-il ?

Habites-tu réellement ton présent ?

Cette vie passe sans que nous ne la vivions vraiment. Et alors que nous nous pensons immortels, notre crédit de vie s’amenuise irrémédiablement.

N’attends pas qu’un évènement malheureux t’oblige à regarder cette réalité en face. N’attends pas le choc frontal pour commencer à prendre le temps de vivre ta vie et à l’aimer. Vis-là et aime-là dès aujourd’hui, dès à présent. Ne regarde pas en arrière. Ne voyage pas encombré(e). Allège-toi. Garde près de toi ce qui te ressource et lâche une bonne fois pour toutes, le fardeau de ce que tu ne peux changer, accepte que tu n’as pas ce pouvoir et évertue-toi à améliorer ton présent en lui accordant toute ton attention. Ne t’accroche pas non plus au mirage du futur. Si tu veux qu’il soit beau, prends soin de ce qui est – ici et maintenant – et de ce qui est important pour toi. Là est le secret.

Chaque jour a son lot de bonheurs, de malheurs. Du plus petit agacement au stress le plus extrême. De la joie la plus infime à l’enchantement le plus absolu.
Au lieu de t’accrocher aux contrariétés, apprends à poser ta conscience sur ces moments de grâce subtiles. Des petites joies additionnées qui te rendent la vie douce et plaisante. Apprécie, goûte, savoure. Lentement.

Et surtout débraille ! Débraille ! Cesse de courir, de vouloir être parfait(e) en tout temps, en toute heure. Révise ton exigence, et lève le nez au ciel, sois attentif(ve) à la vie qui se faufile dans les rues de ta ville. Regarde tes semblables, aime-les. Accorde-leur ton attention car c’est en eux que réside ton trésor.

Profite de chaque journée. Fais des choix, acceptes-en les deuils. Tout ne rentre pas, ne garde que l’essentiel. Le reste est superflu.

#Etoi ? #Quelestonessentiel ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concentredebonheur 5008 partages Voir son profil
Voir son blog