Magazine Les expat'

A mourir de rire…

Publié le 13 mars 2018 par Neutrinou

A mourir de rire…

Et qui va encore nettoyer les tâches de foutre sur le matelas !


Un copain a attiré mon attention sur un site très sérieux mais assez étrange, nommé farang-deaths.com. Son objectif est de recenser tous les décès de personnes étrangères sur le sol thaï.
Le rédacteur du site a manifestement conscience des limites de son recueil, borné aux journaux de langue thaïe, anglaise et allemande. Ce pourquoi il invite les visiteurs à ne pas hésiter à lui signaler toute mort dont il aurait personnellement connaissance.
Sans doute pour ne pas être accusé d'incitation au meurtre, il précise qu'il ne donne aucune récompense aux rapporteurs bénévoles. Trop facile, sinon !
Je m'interroge un peu sur la personnalité du type qui fait ça. Ça n'apporte pas une vraie information statistique, et surtout, c'est quand même un peu tordu, non ?
Heureusement, le site est hilarant. Je te donne deux extraits.
Le premier est vraiment mignon - retiens le mot, tu comprendras plus tard. Un italien de 71 ans qui fait monter chez lui un "sex worker" de 22 ans. Au départ, on ne sait pas quel est le sexe du sex worker.
"A 71-year-old Italian retiree collapsed and died while he was having sexual intercourse with a 22-years-old sex worker at his house in Chon Buri province.
According to Ey, a shy 22-year-old with a tattoo on his neck, Mr Pivetti had asked him to come to his house earlier in the day. “I went there and we had sex,” said Mr Ey
“At some point, we stopped, and he started to masturbate. Maybe he didn’t like it. Then, suddenly, he collapsed and fell to the ground. I was so shocked.” said Mr Ey"
"Il a commencé à se masturber, et peut-être qu'il n'a pas aimé…" avance Monsieur Ey, le sex-worker. On comprend que l'italien, faisant honneur à la réputation de sa nation, est un amateur de sexe sans concession. S'il y a quelque chose qu'il n'aime pas : plutôt crever !
Chemise sur le louveteau, le sex-worker est décrit comme "shy"… Quand je te disais que c'était mignon !
Le deuxième article parle d'un américain qui est mort électrocuté en s'appuyant à un bête poteau, sur un débarcadère, après une promenade aux îles :
"...Mr Bessonov stood under a marquee tent before leaning against a metal pole.
Déjà, en lisant son nom, tu comprends que Pattaya n'est pas près de s'en sortir, si même les américains portent des noms russes. Mais attends la suite :
To everyone’s shock, Mr Bessonov was suddenly electrocuted when the skin of his arm touched the metal. Police believed the fatal accident had been caused by loose wiring coming from a power generator nearby.
 Donc tout le monde est choqué, mais c'est lui qui meurt : trop injuste !
“It’s sad,” eyewitness Mr Tanawat said. “One minute ago, he was alive and enjoyed his holiday – and now he is gone."
Ça me rappelle le prince de Soubise dont un sage a dit : un quart d'heure avant sa mort, il était encore en vie".
Bon, si je meurs de rire en lisant la suite, tu penseras à me signaler au responsable du site ? Autant que les autres en profitent !

A mourir de rire…

Cool le drap pour emballer les cadavres en entortillant les deux bouts, comme des bonbons !
Tiens justement, à propos de bonbons, l'italien...



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Neutrinou 260 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines