Magazine Culture

Une conscience collective

Publié le 13 mars 2018 par Jacquesmercier @JacquesMercier

A l’instant, je termine un livre magistral de Lynne McTaggart : « Le champ unifié » (La force secrète de l’univers). Je vous en donne quelques extraits qui vous permettront d’entrevoir la vue incroyable et les perspectives que cela donne sur nous, êtres humains sur la Terre et dans l’univers.

Il est question de champ quantique et de toutes ces choses-là !

Voici :

« S’il est vrai qu’un champ quantique nous englobe tous dans sa trame invisible, il va nous falloir redéfinir qui nous sommes et ce qu’est au juste un humain. Si nous sommes bel et bien engagés dans un dialogue constant et instantané avec notre environnement, et si un flux d’information émanant du cosmos circule chaque instant en nous, alors notre compréhension actuelle du potentiel humain n’est qu’un pâle reflet de ce qu’elle devrait être. »

« Avec l’existence du champ du point zéro, toute la matière contenue dans l’univers était reliée par des ondes s’étalant dans le temps et l’espace, pouvant même aller jusqu’à l’infini et relier toute partie de l’univers à toutes les autres. »

« En premier lieu, notre cerveau se parle à lui-même, ainsi qu’au reste du corps, non pas en employant des mots, des images, ni encore des bits ou des impulsions chimiques, mais dans un langage d’ondes interférentielles, un langage de phase, d’amplitude et de fréquences, éléments qui appartiennent tous au domaine du spectre. Nous percevons un objet parce que nous entrons en résonance avec lui, nous nous syntonisons sur lui. Appréhender le monde, c’est littéralement être sur la même longueur d’onde que lui. »

« L’univers serait donc un vaste réseau dynamique d’échange d’énergie, avec un substrat fondamental contenant toutes les formes possible de matière. La nature ne serait donc pas aveugle ni mécanique, mais plutôt ouverte, intelligente et agissant à dessein, puisqu’elle fait intervenir un processus de rétroaction fondé sur un apprentissage homogène, processus au cours duquel l’information va et vient entre les organismes et leur milieu ambiant. Ce mécanisme unifié ne serait pas une erreur fortuite, mais de l’information ayant été encodée et transmise partout en même temps. »

« Par ailleurs, la théorie selon laquelle ces découvertes sont fondées cautionne scientifiquement quantité de mythes et religions auxquels les humains croient depuis le début des temps, mais qui jusqu’ici ne reposaient que sur la foi. En définitive, toutes ces découvertes ne font que fournir un cadre scientifique à ce que les plus sages d’entre nous savaient déjà. »

« Loin de détruire Dieu, la science prouve au contraire son existence pour la première fois, puisqu’elle démontre la présence d’une conscience collective supérieure. Désormais, il n’y a plus deux vérités, celle de la science et celle de la religion, car nous avons enfin une vision unifiée du monde. »

Tout cela est sorti du contexte de ce gros livre très intéressant, mais cela en vaut la peine, car cela donne une vision renouvelée et optimiste de notre présence sur terre !

Une conscience collective


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jacquesmercier 29854 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte