Magazine France

Quand mettra-t-on enfin #LesBrigandes (et leur gourou) hors d’état de nuire ?

Publié le 15 mars 2018 par Gédécé @lesechogaucho

Grâce à l’ami du Panache Salvetois, que je suis de près tant il se bat si courageusement contre la secte des harpies fascistes violentes qui ont élu domicile dans sa petite commune de l’Hérault, j’en apprends de belles… Déjà, que lesdites Brigandes (voir le dossier complet de La Horde ici)  font l’objet d’une attention particulière de l’UNADFI (Union Nationale des Associations de Défense des Familles et de l’Individu victimes de sectes)  qui lui ont consacré ce texte. Thierry et son beau panache (rouge, et il n’en manque pas) salvétois y est cité en ces termes :

Autre victime de d’intimidation, Thierry Canals, un habitant de  La Salvetat-sur-Agout qui ne cesse, depuis l’installation du groupe en 2015, de dénoncer les agissements de ses membres. Le 7 novembre dernier, trois d’entre eux s’en sont pris à lui en présence de son épouse et l’ont injurié et menacé de représailles s’il ne cessait pas de parler d’eux. En juillet déjà, ils s’étaient rendus au domicile de Thierry Canals pour tenter de l’intimider. Absent, ils avaient transmis un message à sa fille. S’il n’avait pas pu porter plainte en juillet, c’est désormais chose faite et une enquête de gendarmerie est actuellement en cours.

Ensuite, ce qui est particulièrement truculent, on apprend aussi que Jérôme Bourbon, directeur de l’hebdomadaire Rivarol (journal royaliste antisémite) le 14 novembre 2017, a reçu un coup de poing dans le nez après avoir reçu plusieurs courriels lui demandant de retirer une partie du dossier dénonçant le groupe, qu’il avait publié en 2016 sur son site.

Alors, si les fachos se fritent entre eux, moi, je m’incline… Ils nous mâchent le boulot !  (rires).

(Voilà qui me fait penser, par ricochet,  à une célèbre vidéo devenue virale chez les antifas…).

Découvrir que la fachosphère est en train de s’en prendre à ses propres membres, moi, ça me fait toujours rire. Les hyènes entre elles. Mais bon, à force de semer la haine, on la récolte, hein… et hop, un bourre-pifs. Voilà, voilà… Logique. La suite au prochain épisode. J’en rirais presque si je ne m’inquiétais pas un peu quand même pour la santé de ce vaillant salvétois là, Thierry, et sa famille. Mais que fait la Police ? Allo, Gérard Collomb, ya quelqu’un ? Parce que bon,  par delà ce que je viens de décrire là, derrière, il y a du lourd, vraiment :

Quand mettra-t-on enfin #LesBrigandes (et leur gourou) hors d’état de nuire ?

Explications :

Cette Belge de 39 ans, qui avait décidé de ne pas se soigner, ne se nourrissait plus depuis des jours. Elle pensait que son karma était de mourir et que les karma devaient s’assumer. C’est aussi ce que pensait le groupe dans lequel elle vivait depuis trois ans.

Dans la secte de Joël Labruyère, « La Nation libre », décrite par la Miviludes, organisme public de lutte contre les sectes, comme un « groupe sectaire comme on en faisait autrefois » et connue parce qu’elle abrite le groupe musical d’extrême droite « Les Brigandes », la maladie est considérée comme un tribut à payer pour les erreurs ou les fourvoiements passés. Et les soins médicaux ne sont pas vus d’un bon œil (chimiothérapie et transfusion sanguine notamment).

Quand mettra-t-on enfin #LesBrigandes (et leur gourou) hors d’état de nuire ?

Ce que raconte la journaliste en immersion dans cette communauté est proprement hallucinant… c’est ici.

Mais jusqu’où attendra-t-on avant que leurs exactions n’aillent (encore plus ?) trop loin ? Il serait peut-être temps de prendre le lanceur d’alerte qu’est Thierry un peu plus au sérieux, non ? Je demande, juste…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 132062 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte