Magazine Société

Relever les déluges, de David Bosc

Publié le 21 mars 2018 par Francisrichard
Relever les déluges, de David Bosc

Relever les déluges est une expression  employée par Arthur Rimbaud, dans Après le déluge, la première de ses Illuminations. D'aucuns, bien sûr, l'interprètent de cette façon: le déluge serait synonyme de révolte dans la langue rimbaldienne. Ce qui est bien possible.

L'expression éponyme du recueil de quatre nouvelles de David Bosc ne laisse en tout cas pas de susciter les interrogations du lecteur, qui se demande ce qu'il peut y avoir de commun entre les quatre protagonistes mis en nouvelles et qui se répondent d'un siècle l'autre.

Ces quatre personnages en quête d'histoire sont en effet: le premier, l'héritier d'un trône au XIIIe siècle; le deuxième, un valet de ferme du XVIIIe; le troisième, un maçon pendant la Guerre d'Espagne; le dernier, un jeune auteur, début XXIe, d'un essai sur Zo d'Axa.

Farid Imperator est le nom donné à l'Empereur des romains, Frédéric II de Hohenstauffen. Qui se distingue par le fait qu'il n'a jamais cessé d'apprendre (alors que l'Église enseigne qu'il est doux de ne pas savoir)... Défait, ce polyglotte, s'éloigne en fredonnant...

Mirabel, Honoré de son prénom, imagine qu'un revenant lui a indiqué où se trouvait un trésor. Il est tellement persuasif, quand il raconte son histoire, qu'il est cru sur parole par ceux qui vont devenir ses comparses et dupes. Il le payera cher, mais le vrai trésor est ailleurs...

Miguel Samper est maçon. Quand le coup d'État militaire a lieu, il est enrôlé dans l'armée populaire. La donne change lorsque cette armée n'est plus qu'une armée; il en a assez; il part, avec ses outils, laissant son fusil; blessé, Le grelot d'un chien de berger le sauve...

Denis fait l'abordage, en douceur, d'un navire dans le port de Marseille avec deux complices, rejoints par une cohorte de garçons et de filles arborant le drapeau noir à tête de mort. Dans les Écritures, il est plusieurs fois question d'Un onagre, c'est-dire d'un âne sauvage...

Qu'ont en commun ces quatre personnages? Ils croient en la liberté, l'égalité, la fraternité. Au moment où il semble qu'elles soient à portée, elles s'évanouissent; leurs espérances sont déçues. Ils ne semblent pas pour autant abattus: ils relèvent la tête sinon leurs déluges... 

Francis Richard

Relever les déluges, David Bosc, 96 pages, Verdier

Livre précédent:

Mourir et puis sauter sur son cheval (2016)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Francisrichard 11869 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine