Magazine Culture

Z Nation (Saison 4, 13 épisodes) : survivre pour mieux sauver le monde

Publié le 25 mars 2018 par Delromainzika @cabreakingnews


Ce que je n’ai pas vraiment compris avec le début de cette saison 4 c’est que Z Nation prend le temps de construire un univers complètement différent (qui en plus de ça est plutôt bon) pour tout casser dès le second épisode… Cela ne veut pas pour autant dire que cette saison 4 est ratée, car malgré deux ou trois erreurs de parcours, la saison est plutôt fun et efficace. Ce que je trouve d’assez fascinant avec cette série c’est sa capacité à se renouveler mais toujours de la bonne façon. On a envie de poursuivre l’aventure et ça tombe bien, Syfy a renouvelé en décembre dernier Z Nation pour une saison 5. Le premier épisode de la saison donne l’impression que l’on est dans une série complètement différente mais cela permet de démontrer aussi la capacité de Z Nation à se renouveler et à proposer des trucs complètement différents quand elle le veut bien. La série a décidé d’aller de l’avant en faisant le choix d’un saut dans le temps. Ce saut dans le temps permet de rebooter la série et de changer complètement sa direction. Les choses sont de pire en pire, mais elles sont aussi racontées de façon différente. C’est une façon de renouveler l’univers de la série de façon intelligente, sans tomber dans trop de pièges tout au long du chemin. Alors que la saison 3 tournait par moment en rond, c’est tout l’inverse de cette saison qui suit un chemin bien plus intéressant que je n’aurais pu l’imaginer au départ.

Après le changement créatif bienvenu en saison 2, la série était l’an dernier enfermée dans deux façons de raconter son histoire. Mais la saison 4 décide d’aller de l’avant afin de ne pas rester dans le passé trop longtemps et donc finir par nous faire des trucs terriblement ennuyeux. La série parvient alors à développer ici le monde utopique de la Zona et du danger qui n’a de cesse de monter en dehors. L’idée est d’aller de l’avant, ce qui change un peu de ce que l’on avait pour habitude de voir à certains moments et j’apprécie le résultat. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que Z Nation aille dans cette direction mais tous les personnages (et notamment les nouveaux) apportent un peu de fraicheur dans ce monde. En construisant petit à petit une vraie course contre la montre, Z Nation n’a de cesse de nous prendre de court et c’est une très bonne chose. La série devient aussi de plus en plus féministe, notamment avec des personnages comme Roberta Warren. Dans un monde plein de combattants qui veulent survivre à tout prix, elle tente juste de faire ce qu’il y a de bien et c’est là que le message est d’autant plus intéressant. Ce n’est pas la première fois que Z Nation nous plonge dans un monde plus féministe que d’autres séries de zombie (notamment The Walking Dead, un peu trop machisme finalement).

Du début à la fin, Z Nation parvient donc cette année à nous offrir des épisodes menés tambour battant, où l’action permet de faire évoluer l’histoire intelligemment et où les relations entre les personnages sont soignées. Pour une série produite par Asylum, je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à ce que Z Nation puisse devenir aussi intelligente et passionnante mais plus le temps passe et plus je suis bien plus fasciné et passionné par Z Nation que par The Walking Dead alors que le propos est totalement différent et que visuellement, la série de AMC est tout de même bien mieux travaillée. Cela étant dit, Z Nation reste une série visuellement travaillée aussi. Murphy de son côté est à une place complètement différente et la série va le mettre un peu dans dans une sale histoire qui pourrait bien être un problème pour la prochaine saison. Il y a encore des trucs que l’on peut attendre d’être expliqués l’année prochaine comme la disparition de tout le monde au camp de réfugié, mais dans un sens ce mystère est un truc que je n’ai pas besoin de voir se résoudre tout de suite non plus. L’arc narratif du Black  Rainbow est donc ce qu’il y avait de plus intéressant cette année et la série avait encore besoin de faire évoluer son histoire. Et maintenant qu’elle est déjà renouvelée, j’ai vraiment hâte de voir la prochaine saison…

Note : 7/10. En bref, un reboot réussi…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte