Magazine

Un engrais propre qui pousse sur les arbres

Publié le 04 mai 2008 par Vincent15

Je vous parlais il y a quelques jours de la terra preta, qui est un espoir pour l'agriculture durable dans les pays tropicaux, pour la grande majorité des pays pauvres, je vais vous parler d'une technique très utilisée en jardinage depuis quelques années et qui commence à être utilisée en agriculture, et qui pourrait, a moyen terme, permettre de se passer d'engrais. Cette technique porte le nom barbare de bois raméal fragmenté, ou BRF. Comme son nom l'indique, le principe est de broyer des rameaux et de les incorporer dans les premiers centimètres de terre avec de l'engrais. Ces rameaux doivent être jeunes et donc petits (moins de 7 cm de diamètre) le bois sera alors riche en minéraux, et surtout riche en jeunes tissus ligneux (bois). Ce tissus ligneux, lorsqu'il est suffisamment tendre, est consommé par des champignons (les basidomycètes qui sont caractérisés par des sacs de spores de forme particulière).

La multiplication de ces champignons entraînée par l'incorporation du bois va donner une multiplication d'un grand nombre de micro-organismes. Cela entraîne une stabilisation de l'acidité, une augmentation de l'humidité, qui est retenue dans les premiers centimètres du sol, et donc une forte diminution de l'irrigation (certains agriculteurs n'en ont même pas besoin). Le BRF empêchent aussi le lessivage du sol, ce qui permet de retenir les nutriments et l'écosystème en produit même d'autres. L'usage d'engrais est donc fortement réduit également, et parfois inutile. L'utilisation de résineux est par contre à éviter, du moins au delà de 20% du bois utilisé. Et l'addition de produits azotés est nécessaire, du moins la première année

L'avantage écologique est donc multiple. Il y a une préservation, et même une augmentation, de la biodiversité, cette technique recréant en fait le sol forestier dans les cultures. L'eau et les produits chimiques sont économisés. Cette technique permet aussi de recycler les déchets biologiques, venant de l'élevage (litières des animaux, auxquels on peut ajouter les déchets venus de la taille de végétaux). Cela pourrait permettre aussi de remettre à la mode les anciennes haies qui séparaient les cultures, qui pourraient être la sources de l'engrais pour les agriculteurs, et cela entraînerait des avantages supplémentaires (réduction des crues, augmentation de la biodiversité, etc.). De plus, une agriculture ou la présence du bois serait plus importante pourrait permettre une utilisation de celui ci à des fins énergétiques pour les agriculteurs, ceux ci pouvant alors être absolument autonomes.

Les particuliers et services municipaux pourraient utiliser aussi cette technique, ce qui serait la source d'économies en plus de l'avantage écologique. Pour plus d'informations vous pouvez consulter le site suivant, ou vous trouverez tous les détails pratiques : http://www.lesjardinsdebrf.com/


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vincent15 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte