Magazine Société

La disparition de Stephanie Mailer, de Joël Dicker

Publié le 25 mars 2018 par Francisrichard
La disparition de Stephanie Mailer, de Joël Dicker

Dans la région des Hamptons, située au nord-ouest de Long Island (État de New York), la petite ville balnéaire d'Orphea est le lieu d'un quadruple meurtre dans la nuit du 30 juillet 1994, jour inaugural de son premier festival national de théâtre.

Le maire de la ville, Joseph Gordon, sa femme Leslie et leur fils de 10 ans, ainsi qu'une jeune femme, Meghan Padalin, qui faisait du jogging à proximité de leur maison, sont assassinés par balles, tirées d'un Beretta au numéro de série limé.

Après une enquête minutieuse, l'assassin, Ted Tennenbaum, est identifié par les deux policiers chargés d'élucider l'affaire, Derek Scott et Jesse Rosenberg, mais il est tué lors d'une course-poursuite et ne passera donc jamais aux aveux.

Vingt ans après, le 23 juin 2014, se déroule une petite réception sur le parking du centre régional de la police d'État new-yorkaise à l'occasion du départ de la police, après 23 ans de loyaux services, du capitaine Jesse Rosenberg, 45 ans, 

Alors que ses collègues l'ont baptisé capitaine 100%, parce qu'il a résolu toutes les enquêtes auxquelles il a participé, une journaliste, Stephanie Mailer, 32 ans, l'aborde et lui dit :

- Çavous dérange si je vous appelle capitaine 99%?

La jeune journaliste, qu'il voit pour la première et dernière fois, affirme qu'il n'a pas résolu sa première affaire, celle du quadruple meurtre d'Orphea  et qu'elle va en avoir la preuve irréfutable, lors d'un rendez-vous le jour même:

- La réponse était sous vos yeux, capitaine Rosenberg. Vous ne l'avez simplement pas vue.

Stephanie Mailer, en le quittant, lui dit à bientôt, mais il n'y aura pas de bientôt, parce que ce 23 juin est le jour de La disparition de Stephanie Mailer, disparition qui décide Jesse Rosenberg à différer son départ de la police prévu le 30 juin.

Il ne va pas être seul à refaire l'enquête. Son ancien coéquipier, Derek Scott, qui fait pourtant maintenant partie de la brigade administrative, et Anna Kanner, chef-adjoint de la police d'Orphea, se joignent à lui pour résoudre l'énigme.

C'est un sacré puzzle et il leur faudra beaucoup de temps pour en emboîter les pièces, d'autant qu'ils partiront à plusieurs reprises sur de fausses pistes, sur lesquelles Joël Dicker les lance pour les égarer savamment et le lecteur avec.

Il y a en effet plusieurs histoires dans cette histoire, dont l'un des mots-clé est La Nuit noire, et plusieurs jours où tout bascule dans la vie des protagonistes. Ce qui n'est pas pour déplaire au lecteur qui ne s'ennuie pas un seul instant.

Les événements semblent se répéter à vingt ans de distance. Les chapitres sont d'ailleurs numérotés négativement jusqu'à la première du 21ème festival national de théâtre, et positivement à partir de cette date de basculement.

L'auteur n'est pas dépourvu d'humour. L'un de ses personnages, critique littéraire, décrit ainsi sa profession: Je n'ai jamais, et je dis bien jamais, rencontré un critique qui rêvait d'écrire. Les critiques sont au-dessus de cela. Écrire est un art mineur...

Le même, décidément en verve, hiérarchise ainsi les genres littéraires:

Il y a en tête de gondole le roman incompréhensible, puis le roman intellectuel, puis le roman historique, puis le roman tout-court, et seulement après, en bon avant-dernier, juste avant le roman à l'eau de rose, il y a le roman policier.

D'aucuns de ces fats de critiques disent même que ce mauvais genre n'est pas de la littérature du tout... Ce dont le lecteur se moque: il est comme l'un des personnages de Molière qui voudrait bien savoir si la règle de toutes les règles n'est pas de plaire...

Francis Richard

La disparition de Stephanie Mailer, Joël Dicker, 640 pages, Éditiond de Fallois/ Paris

Livres précédents:

Les derniers jours de nos pères (2012)

La vérité sur l'Affaire Harry Quebert (2012)

Le livre des Baltimore (2015)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Francisrichard 12008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine