Magazine Société

561° Mords-y l’œil. La récupération à tout prix

Publié le 26 mars 2018 par Jacques De Brethmas

561° Mords-y l’œil. La récupération à tout prixJe préparais tranquillement une série d’articles sur le glorieux cinquantenaire de mai 68, et la pluie de bienfaits qui a résulté des diverses augmentations votées à Grenelle, qui d’après les paléo-macroniens de l’époque, aurait pourtant dû ruiner le pays lorsqu'un demeuré est allé tirer au pistolet dans un supermarché.
Souvenons nous qu’il avait résulté de Mai 68 un sursaut de la période de prospérité que connaissait déjà la France. Cela a permis de vérifier, si c’était nécessaire, que quand on donne de l’argent aux pauvres, ils ne vont pas le cacher au Panama et le remettent tout de suite dans les circuits commerciaux, pour le plus grand bien de l’économie générale.
561° Mords-y l’œil. La récupération à tout prixMais les riches souffraient déjà de cette étrange psychopathie qui leur fait croire qu’avoir de l’argent ne suffit pas pour être riche : pour que leur bonheur soit complet, il faut qu’ils soient entourés de pauvres contents de leur sort. Cela ne s’appelait pas encore la macronite, le mot « ruissellement »  ne figurait pas encore dans la liste des mythes politiques, mais le mal sévissait déjà.
Bon, tout ça, je le préparais dans ma marmite à mijoter le bonheur de tous.
Et puis patatras : le fou furieux de Trèbes est allé flinguer des braves gens, et le regard de l’actualité a abandonné les considérations socio- politiques pour se tourner vers ce nouvel avatar de l’obscurantisme.
L’actualité amplifie ce qu’elle voit et entend. Alors, quand le dis « l’actualité », en réalité, je désigne bien sûr le discours des hommes politiques qui en font le plus gros.
Et au moment où les manifestations de revendications sociales commencent à bouillir, tout cela tombe à pic, et pour le pouvoir qui ne veut rien donner, et pour l’opposition qui ne veut rien promettre...
561° Mords-y l’œil. La récupération à tout prixL’opposition, d’abord, qui n’a visiblement pas grand’chose à foutre de la misère des travailleurs et des retraités, puisqu’au premier coup de feu, elle s’en détourne pour se consacrer à la « lutte anti-terroriste », qui lui semble plus propice à la conquête du pouvoir.
Et bien sûr, les « grands » médias leur emboîtent le pas avec une servilité de toutou à sa mémère.
Personne ne pourra m’accuser de défendre ce gouvernement de voyous. Mais attaquons le sur les terrains où il est coupable. La gestion de la délinquance et du terrorisme, ce n’est qu'une question de moyens, de budgets et d’effectifs, pas de gouvernance. Sur ce terrain, ils font tous de leur mieux.
La méthode, il n’y en a pas trente six si nous voulons rester une démocratie respectable. Ce qu’ils ne font pas, eux comme les autres, c’est y mettre les moyens, là comme ailleurs.
561° Mords-y l’œil. La récupération à tout prixDes sous, ils n’en lâchent pas pour reloger les SDF, soulager les indigents, payer des APL, servir des retraites décentes, faire fonctionner les hôpitaux proprement. Et la sécurité du bon peuple rentre dans cette liste de causes « inutiles ». Ce n’est pas en devenant « méchant » qu’on va éradiquer les fous de dieu, mais en s’en donnant les moyens…
Or, dès qu’il s’agit de débloquer des crédits qui pourraient profiter au bon peuple, il n’y a plus de sous. On a tout dépensé en suppression de l’ISF, flat tax, et autres facilités accordées aux gens supposés investir, mais qui, en réalité, consacrent leur magot à tout autre chose qu’à leur rôle social.
Alors les roquets de la politique, carriéristes et arrivistes de tous poils oublient qu’ils sont des représentant du peuple. Ils attaquent avec crocs et griffes tous les avatars de la vie quotidienne, dont cette malencontreuse fusillade dans un supermarché. 
561° Mords-y l’œil. La récupération à tout prix
En oubliant que dans notre pays, il meurt bien plus de gens de faim et de froid dans les rues que de fusillade dans les supermarchés. Et que bien des jeunes virent dans la délinquance par les défauts et carences d’un système socio-éducatif qui n’a pas les moyens de ses ambitions.
561° Mords-y l’œil. La récupération à tout prixEt de remettre sur la table les « pourquoi on n’a rien vu », de vouloir repenser le sort des « fichés S », de réclamer qu’on les mette tantôt en prison, tantôt à la porte, (faudrait savoir), qu’on démissionne des ministres, qu’on désigne des responsables de la bêtise humaine, qu’on reconstitue l’inquisition et remette en service je ne sais quelle trapanelle à étripatouiller les méchants.
Quand j’entends hurler les Geoffroy Didier, les Marine Le Pen, les Wauquiez, Valls, Morano, Ciotti et autres hargneux, j’ai l’impression d’entrer dans un chenil, département bêtes enragées.
Alors je forme des vœux pour que le peuple français cesse enfin d’être à ce point myope, comprenne qu’il est le dindon des toutes les farces, et prépare mai 2018 avec ferveur et efficacité.
561° Mords-y l’œil. La récupération à tout prix


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jacques De Brethmas 464 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine