Magazine Culture

Critiques Séries : The Detail. Saison 1. Pilot (Canada).

Publié le 26 mars 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

The Detail // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Cela fait tout de même plaisir de retrouver Shenae Grimes-Beech (90210) dans une série. Tout cela même si ce n’est pas ce que j’ai vu de mieux d’elle. Nouvelle série de CTV et créée par Lea Lukins (Saving Hope, Lost Girl), la série nous plonge dans un univers que l’on a l’impression de déjà connaître depuis des années dans le milieu des séries policières. C’est donc un peu ce que faisait TNT avec Rizzoli & Isles, mais avec un peu moins d’ambition. Dans le genre procédural, The Detail suit toutes les formules possibles et imaginables qui rendent le tout un peu soporifique. Fort heureusement, nous sommes en compagnie de trois personnages féminins ce qui tente alors d’apporter un brin d’originalité là dedans. Notamment car les personnages féminins et héroïnes de la série parlent de leurs vies personnelles pendant qu’elles sont en train de faire une autopsie, de fouiller une maison, etc. Mais au delà de ça, tout est un peu trop familier et n’a pas nécessairement d’intérêt. Tout au long de ce premier épisode, on a vraiment l’impression de voir une série de TNT fabriquée spécialement pour la ménagère derrière son écran mais le manque d’originalité des affaires n’aide pas à trouver un quelconque intérêt à la série.

Trois inspectrices résolvent des crimes tout en devant faire face à leurs problèmes personnels.

J’ai beau adorer Shenae Grimes-Beech, je dois avouer que j’aurais aimé une série un peu plus punchy. Car tout ce que ce premier épisode propose respire un peu la dépression. Je n’ai pas envie de voir une série médicale déprimante, surtout quand celle-ci est aussi pâle et morne qu’un mollusque. Les personnages féminins ne sont pas forcément à jeter mais leurs histoires personnelles ne sont pas plus originales non plus. C’est ce qui est fait pour nous intriguer et/ou nous donner envie de voir la suite, mais rapidement on se rend compte que derrière ces femmes se cache surtout une excuse pour créer des relations et tensions entre des femmes qui exercent plus ou moins le même métier mais avec des méthodes légèrement différentes. Finalement, je ne pense pas que je vais revenir voir The Detail car même si l’ensemble n’est pas toujours raté et que l’ambiance me fait penser à Unforgettable, j’avais largement préféré la série de CBS à ce que The Detail peut nous proposer ici. De plus, cela se prend tellement au sérieux que l’on n’a pas vraiment de place pour passer un bon moment. La série manque donc de cette légèreté légendaire qui faisait l’intérêt des séries de TNT (notamment Rizzoli & Isles qui est le meilleur exemple ici).

Note : 4/10. En bref, pas la peine d’aller beaucoup plus loin dans une série terne et légèrement ennuyeuse…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte