Magazine Afrique

Le paludisme : l’histoire

Publié le 27 mars 2018 par Busuainn_ezilebay @BusuaInn_Ezile

Le paludisme : l’histoire

Le paludisme : l’histoire, sur Canope


Le paludisme ou malaria est connu en Europe depuis l’Antiquité. Pendant longtemps, il y fait des ravages et à partir du XVIesiècle, il se diffuse aux Amériques avec le développement du commerce d’esclaves. En 1630, Don Francisco Lopez rapporte du Pérou en Europe le premier remède contre le paludisme : la « poudre des jésuites », issue de l’écorce d’un arbre, le quinquina. Jusqu’à la mise au point de traitements antipaludéens de synthèse, la quinine resta le seul traitement contre cette maladie.

PARTAGE


Le paludisme est l’infection parasitaire aussi connue sous le nom de « malaria » (« mauvais air » en italien). Actuellement qualifiée de tropicale, cette maladie a cependant, autrefois, sévi en Europe et aux Amériques. C’est en 1880 qu’Alphonse Laveran identifie, sous le microscope, le parasite responsable de l’infection. Il s’agit d’un protozoaire répertorié sous le nom de genre « plasmodium ». Quelques années plus tard, le Britannique Ronald Ross découvre son hôte vecteur : un moustique identifié sous le nom d’« anophèle ». Cette découverte s’est rapidement avérée capitale dans la lutte antipaludéenne puisqu’elle a permis, dès le début du XXe siècle, la mise en œuvre de campagnes de lutte antivectorielle, avec notamment des épandages massifs d’insecticides (dichlorodiphényltrichloroéthane ou DDT). La lutte organisée contre l’anophèle, doublée de la mise au point de médicaments antipaludéens efficaces à base de quinine puis d’artémisinine, semblait dès lors bien engagée. C’était cependant sans compter sur l’apparition des premières générations de moustiques résistants…

Rapport sur le paludisme dans le monde 2017

Plus sur le site de l'OMS

10 faits sur le paludisme

Décembre 2016Près de la moitié de la populatin mondiale est exposée au risque de paludisme. En 2015, on a enregistré environ 212 millions de cas et quelque 429 000 décès dus à cette maladie.Une meilleure prévention et un renforcement des mesures de lutte ont permis de faire baisser les taux de mortalité par paludisme de plus de 29% à l’échelle mondiale depuis l’an 2010.L’Afrique subsaharienne représente toujours une part disproportionnée de la charge mondiale du paludisme. En 2015, cette région enregistrait 90% des cas et 92% des décès dus à cette maladie.

Visitez notre petit hôtel au #Ghana sur la plage de Busua : Busua Inn (fr)


Visitez notre écolodge tropical en bord de mer dans la baie d'Ezile : Ezile bay (fr)
Visit our guesthouse in Ghana on the Busua Beach : Busua Inn (en)
Visit our tropical ecolodge on the lovely Bay of Ezile : Ezile bay (en)

Follow us, oninstagram, twitter, pinterestfb Ezile Bayfb Busua Inn.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Busuainn_ezilebay 3753 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines