Magazine Culture

Critiques Séries : The Resident. Saison 1. Episodes 7 et 8.

Publié le 27 mars 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

The Resident // Saison 1. Episodes 7 et 8. The Elopement / Family Affair.


Je pense que je n’aurais jamais envie d’aller à Chastain Park si je devais aller dans un hôpital. Non pas que les médecins ne semblent pas compétents, mais disons que la série ne permet pas vraiment d’avoir confiance en un hôpital. Ce que l’on peut comprendre dans « The Elopement » c’est que des gens comme Bobby Singer ne peuvent être que des salopards. Il semble arrogant dès le départ. Mais bon, ce n’est pas forcément ce que l’on peut attendre de la part de cette série. Je dois avouer cependant que j’ai bien aimé ce que cette série tente de faire car ce n’est pas qu’une série médicale avec des cas médicaux, c’est aussi une série humaine qui tente de creuser une histoire plus psychologique autour de ses personnages et de ses patients. Même si Singer n’est pas le genre de personnages que l’on a envie d’apprécier, son histoire apporte un peu de piquant dans une saison qui a tendance par moment à stagner. En effet, The Resident n’est pas toujours à la hauteur de ce que le premier épisode de la série pouvait nous offrir et c’est bien ce qu’il y a de dommage là dedans. Cependant, The Resident tente de s’améliorer à sa façon, notamment car elle se concentre aussi sur de bons personnages. En donnant ainsi plus de place à Devon, Priya, la série gagne des points.

Cela ne veut pas dire que je n’ai plus envie de voir Nick, ou encore Lane, mais disons que la série gagnera à se concentrer sur des personnages un peu plus intéressants dont on ne sait pas encore tout. Surtout que la série tente de relier leurs histoires à celles de personnages que l’on apprend réellement à connaitre depuis le pilote de la série. La vengeance de Mina envers Bell est aussi un grand moment de cet épisode, permettant de rappeler à quel point les personnages féminins sont importants dans cette série. « Family Affair » tente alors de poursuivre ce que la série a mis en place dans l’épisode précédent. Si l’on a bien appris quelque chose dans cette série depuis le début c’est que l’argent parle de lui-même. Avec un épisode qui débute de façon arrogante, on ne pouvait pas s’attendre à ce qu’il s’achève de façon aussi jolie et touchante. L’histoire de cette SDF est assez étonnante. Cela aurait pu être très prévisible mais la série a choisi de rendre le tout un peu différent ce qui fait plaisir à voir car après avoir vu tant de séries médicales, je dois avouer que j’ai l’impression de connaître le dénouement avant même que l’épisode ne s’achève… Ce n’est pas le cas ici et c’est appréciable.

The Resident évite ainsi tous les poncifs du genre et parvient à nous prendre de court. Puis vient alors l’histoire de l’argent car c’est important dans The Resident. J’aime bien la façon dont l’argent contrôle Bell et comment Conrad est capable de lui rentrer dedans sur le sujet. Finalement, la série continue d’évoluer et de faire évoluer ses personnages de façon intelligente. Je ne m’attendais pas du tout à un tel résultat mais pourquoi pas. La série a toujours des qualités même si j’aurais préféré qu’elle se rapproche du soap qu’elle était dans le premier épisode et tente un peu de bouger un genre qui stagne depuis plusieurs années…

Note : 5.5/10. En bref, deux épisodes sympathiques mais The Resident est capable de beaucoup mieux.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte