Magazine Culture

Critiques Séries : iZombie. Saison 3. Episode 5.

Publié le 27 mars 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

iZombie // Saison 4. Episode 5. Good Struck.


L’avantage de cette saison 4 de iZombie est de pouvoir raconter des histoires beaucoup plus sombres et c’est ce qui se passe encore plus dans cet épisode. Notamment car la série ajoute aussi une dimension morale un peu plus complexe que ce que l’on a pu voir jusqu’à présent. Cet épisode est le genre d’épisodes qui prouve que iZombie peut très bien être l’une des séries les plus sombres actuellement diffusées en plus d’être une comédie. Dans cet épisode, notre héroïne se retrouve avec la cervelle d’un joueur de hockey ce qui la rend forcément un peu plus violente. Mais c’est très drôle, de voir notre héroïne dans des rôles qui changent complètement de ce que l’on a vu jusqu’à présent. Rose McIver passe donc de la romance des deux épisodes précédents à ce que l’on a pu voir dans « Good Struck », un truc plus sombre mais qui n’est pas moins fun pour autant. La série se joue alors des stéréotypes d’un joueur de hockey mais c’est un truc assez fun car il n’y a pas vraiment de limites à cette partie de l’épisode. Cela permet aussi d’aborder en parallèle des thématiques beaucoup plus complexes et surprenantes que tout ce que la saison a pu faire jusqu’à présent. C’est une comédie de zombies qui n’en est donc pas totalement une non plus.

Cet épisode est l’un des meilleurs épisodes de la saison d’un point de vue structurel car il parvient à se diversifier constamment et explorer des styles narratifs complètement différents dans le but de nous garder accrochés. Le plus belle exemple est surement le road trip de Major et Don E, que la série décide de ne pas nous expliquer tout de suite afin de nous surprendre à la fin de l’épisode. Car après tout, pourquoi Major et Don E sont ensembles dans cet épisode ? C’est une question à laquelle iZombie décide de répondre par la suite. Pour le cas de la semaine, c’est sacrément fun pour le fait de voir Liv dans un rôle complètement différent. L’épisode parvient donc à relier les personnages et les intrigues de façon intelligente sans jamais tomber dans tous les pièges narratifs de ce genre de séries. C’est appréciable de voir que les conflits sont eux aussi exploités d’un point de vue narratif afin de faire évoluer la saison. Le conflit entre Liv et Major est donc d’autant plus touchant, car les champs d’oppositions sont eux mêmes palpitantes. Finalement, je sais que iZombie a encore des tas de choses à raconter et elle démontre qu’elle a finalement beaucoup plus de capacités que l’on ne pourrait le croire au premier abord. Pourtant, cette saison était casse gueule au départ à construire mais les scénaristes savent très bien comment faire pour éviter les pièges.

Note : 8/10. En bref, encore une réussite.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte