Magazine Culture

Critiques Séries : Rise. Saison 1. Episode 3.

Publié le 28 mars 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Rise // Saison 1. Episode 3. What Flowers May Bloom.


Nouvel épisode de Rise, nouveau périple. A chaque fois que je commence un épisode de Rise, je suis maintenant dans l’attente de voir la série s’améliorer mais il n’en est rien. C’est toujours Glee sous Lexomyl, c’est toujours Friday Night Lights dans ce que je détestais le plus et pas suffisamment attachant comme Parenthood. Jason Katims n’est pas un mauvais scénariste mais Rise est une mauvaise série (pour le moment). Il n’y a rien d’engageant dans les aventures de chacun des personnages. On a l’impression que tout le monde s’ennuie là dedans et que personne ne veut réellement faire grandir le truc. Le pire c’est surement que les problèmes du premier épisode ont maintenant été corrigés mais que cela n’a pas vraiment amélioré la série. Je dirais donc que le prochain épisode sera un tournant décisif pour Rise. Notamment car c’est le premier épisode de la saison où tous les problèmes des débuts ne seront plus présents. Mais j’ai peur, car ce que cet épisode fait n’est pas spécialement brillant et m’a surtout énormément ennuyé. A la fin de cet épisode, je me suis posé une question qui me turlupine depuis que la série a commencé : où est-ce que Rise va réellement ? Car oui, il y a un but, l’adaptation de Spring Awakening sur la scène de ce lycée américain. Mais soyons intelligents deux secondes, cela n’a pas de grand intérêt.

Pourquoi ? Car cette partie de l’histoire est justement l’un des plus gros problèmes de Rise. Cela me rappelle ce que NBC avait déjà eu comme problème avec Splash il y a plusieurs années. Glee était alors une sorte de petit miracle, surdosé de bons sentiments mais terriblement fun, un plaisir coupable que je ne retrouve pas dans Rise. Certes, Rise se veut plus sérieuse et plus intelligente mais elle ne démontre jamais vraiment d’intelligence. Les intrigues de ce troisième épisode manque de caractère et n’arrive pas à m’investir dans ce que la série raconte. Au fur et à mesure, je me suis rendu compte que finalement Rise n’était peut-être pas faite pour moi. Je peux comprendre que l’on apprécie la série, mais je n’y arrive tout simplement pas. Plus le temps passe et plus je m’ennuie avec les simagrées de chacun, notamment de Lou. Ce dernier me rappelle Mr Shue dans Glee, qui était l’un des personnages les plus dépressifs et inexpressifs du monde des séries à l’époque. Tout le monde est torturé, plein de conflits internes, ce qui rend l’épisode terne et surtout plat. Il n’y a pas de vagues émotionnelles, que des histoires qui se ressemblent toutes.

Note : 3/10. En bref, plus le temps passe et plus je perds patience.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte