Magazine Culture

Critiques Séries : Roseanne. Saison 10. Episodes 1 et 2.

Publié le 28 mars 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Roseanne // Saison 10. Episodes 1 et 2. Twenty Years to Life / Dress to Impress.


Alors que NBC a relancé Will & Grace avec plus ou moins de succès cette saison, c’est au tour de ABC de faire de même avec Roseanne. On rencontrait les Conner il y a près de 30 ans et Roseanne n’a pas changée. En tout cas, pas totalement. J’ai bien aimé ce retour aux sources d’une série qui dans le fond n’a pas vraiment vieillie. Tout cela provient de l’écriture, suffisamment énergique pour ne pas nous ennuyer durant ces deux premiers épisodes. « Twenty Years to Life » est l’épisode le plus compliqué, celui qui doit nous donner envie de revenir voir les Conner pour la saison (et peut-être les années à venir). Dans un sens, c’est une sorte de réintroduction à cette famille qui finalement, malgré ses défauts, fonctionne bien. C’est plus « Dress to Impress » qui m’a convaincu complètement que ce n’était peut-être pas une si mauvaise idée que ça de faire revivre une telle comédie. La série va donc faire des trucs pour ramener les personnages, notamment Dan qui n’est finalement pas mort. C’est un peu gros mais l’on est dans une comédie et le casting, tellement charmant, parvient à retrouver l’alchimie du passé sans aucun problème. Et la série se moque justement de ce retour de Dan au détour d’une simple phrase cocasse « Why does everybody always think I’m dead? ».

Roseanne n’a pas froid aux yeux et fonce dans le tas, tout en se souciant de faire rire le téléspectateur rapidement et régulièrement. Ce n’est jamais surdosé, juste ce qu’il faut et c’est justement là que ces deux épisodes fonctionnent le mieux. Je ne sais pas trop ce que la série va faire par la suite mais elle tente d’explorer et de balayer pas mal de thématiques à la fois (notamment la division politique, qui est là aussi un point intéressant, même si c’est casse gueule). « Dress to Impress » permet de son côté un retour à des sources différentes alors que la famille de Darlene prend place au centre de l’épisode, ce qui donne à Sarah Chalke un retour en grande pompe. Cela permet de retrouver l’actrice dans cette maison qui l’a vu grandir il y a de ça maintenant plus de vingt ans. Si ce second épisode réussi quelque chose de bien c’est à moderniser un peu la chose afin de ne pas s’endormir sur ses lauriers et se reposer uniquement sur de la nostalgie mal placée. Le scénario est alors truffé de petites trouvailles, aussi drôles que touchantes qui viennent nous rappeler que Roseanne était une excellente comédie et que son retour, bien que dispensable, n’est pas déplaisant du tout.

Note : 5.5/10 et 7.5/10. En bref, un retour réussi pour une série à laquelle on avait dit au revoir il y a vingt ans de ça…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte