Magazine Culture

Critiques Séries : The Americans. Saison 6. Episode 1.

Publié le 29 mars 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

The Americans // Saison 6. Episode 1. Dead Hand.


Démarrer la dernière saison d’une série n’est pas ce qu’il y a de plus facile mais The Americans se prépare maintenant depuis la saison dernière à cette conclusion ce qui rend le tout d’autant plus intéressant et efficace. « Dead Hand » est parfait, du début à la fin. Dès le cold-open la série nous plonge dans la vie séparée de Phil et Liz à l’automne 1987. La série nous présente donc ce qu’ils vont chacun de leur côté pour un résultat assez étonnant alors que la suite de l’épisode est là pour poursuivre le tout en se plongeant au coeur d’une seule et même intrigue pour chacun des deux protagonistes. Mais la série savait très bien qu’elle allait arriver à un moment de ce genre là : espion contre espion, mari contre femme, Phil contre Liz. Mais ce qui est étonnant dans cet épisode c’est la fluidité avec laquelle The Americans parvient à modifier son univers. Les choses ont changé. Avec Phil de côté, on se rend compte que le Centre n’a pas fait grand chose pour aider Liz qui se retrouve maintenant épuisée moralement et physiquement, noyant son chagrin dans tout ce qui peut lui permettre de le noter : notamment la cigarette. Elle et Phil n’ont de cesse de se louper, ce qui nous conduit rapidement à la confrontation finale de l’épisode. Phil a attendu Liz pour une discussion urgente alors que Liz est irritée par le fait que Phil soit toujours debout à 1h du matin.

L’épisode est par ailleurs très énergique, permettant de changer un peu de ce que l’on avait pu avoir dans la saison 5 qui prenait son temps afin de nous préparer à l’inévitable. Du coup, cet épisode enchaîne des scènes comme la première mise en scène intelligente, ou encore les instants de suspense qui permettent de faire légèrement frissonner un téléspectateur qui a envie de voir toujours plus des aventures de ce petit couple. La série n’oublie pas pour autant Paige qui est elle aussi conduite à faire ce qu’elle était destinée à faire malgré le fait que les Jenning n’ont jamais voulu ça. Cette saison sera trop probablement conflictuelle, ce qui fonctionne peut-être un peu mieux que l’on aurait pu l’imaginer au départ. Mais j’ai toujours fait confiance aux scénaristes de The Americans pour nous prendre de court et surtout nous proposer des trucs étonnants. Le fait que la série décide de faire un saut dans le temps de trois ans est une très bonne chose. Cela permet de faire évoluer les personnages et notamment de mettre Paige dans une position qu’il sera plus simple d’exploiter pour une dernière saison. Finalement, The Americans continue de me surprendre avec ici un brillant épisode de retour, bien loin de ce que j’aurais réellement pu imaginer au départ.

Note : 10/10. En bref, retour sans faute.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte