Magazine Poésie

Lorsque tu baiseras le sel de mes paupières

Par Vertuchou

Je vais mourir ce soir
Dans mon lit, dans le noir,
Les yeux fermés, le coeur brûlant et plein de fièvre.
J'aurai le souffle court et des frémissements,
Des plaintes étouffées et des gémissements
Quand, pour ne pas crier, je me mordrai les lèvres.
La sueur coulera le long de mes cheveux
Et, dans l'épuisement des ultimes minutes,
A l'heure de l'envol, à l'instant de ma chute,
Je te murmurerai mon tout dernier aveu :
En cet instant suprême,
Je te dirai: "je t'aime!"

Je veux mourir ce soir
Dans tes bras, dans le noir,
Pour mieux renaître à la lumière
Lorsque tu baiseras le sel de mes paupières.

Michèle Lavalette

Partager cet article

Repost 0
Lorsque tu baiseras le sel de mes paupières
&version; Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Vous aimerez aussi :

Quand je plonge mes yeux dans les tiens
Quand je plonge mes yeux dans les tiens
L’enfant abattu par des soldats à Nyanga
L’enfant abattu par des soldats à Nyanga
Ouverture
Ouverture
Vivre
Vivre

Poètes D'aujourd'hui

« Article précédent

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vertuchou 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine