Magazine Culture

Wynonna Earp (Saison 2, 12 épisodes) : la difficulté de tirer dans le mille

Publié le 31 mars 2018 par Delromainzika @cabreakingnews


Alors que Wynonna Earp est déjà renouvelée pour une saison 3 (actuellement en cours de tournage), il me fallait me pencher sur la saison 2. Et la série a un gros problème avec sa mythologie. Alors que la série est disponible sur Netflix, je dois avouer que cela m’a permis de rattraper une série que j’avais un peu zappé. Wynonna Earp est une série sympathique avec des personnages corrects dans le but de nous faire passer un agréable moment. Mais Emily Andras, la créatrice, a un problème cette année car si Wynonna Earp a repris son arme afin de protéger les habitants de Purgatory face aux démons qui rongent leur petite communauté, on sent que la série est déjà en train de s’essouffler. En effet, tout est fait dans aucune vraie ambition alors que notre héroïne est dans son manteau, à la recherche de quelque chose à sauter d’une certaine façon. Tout cela n’aide pas spécialement à s’attacher plus à elle. Dans l’épisode 2.05, on se rend compte que Wynonna Earp n’est pas toujours brillante et a du mal à laisser suffisamment de place aux personnages pour réellement réfléchir. Dans la première partie de la saison, il faut dire que Wynonna est en retrait afin de mettre en avant Weaverly, sa soeur. Bien entendu, l’actrice tente de tout faire pour nous faire passer un agréable moment mais bon, ce n’est pas toujours parfait non plus.

A la fin de la saison 1, Waverly était possédée et l’avantage ici est d’avoir fait trainer un peu l’histoire pour que la série ait des trucs intéressants à nous raconter avec des conflits en tous genres. La série tente alors de tomber dans certaines astuces narratives qui ne sont pas toujours exceptionnelles. Après tout, tout le monde n’est pas prêt à ressembler à Ash vs. Evil Dead (et surtout à être bonne dans le registre). En se reposant sur son second degré, la série cherche avant tout à nous éloigner de la vérité et donc du fait que c’est tout de même sacrement creux à l’intérêt. Il y a donc tout ce qu’il faut : décapitations, explosions, possessions, etc. afin de nous offrir le divertissement demandé et nous faire oublier quelques faiblesses narratives qui deviennent assez souvent problématique à mon goût. L’agent Lucado n’apporte rien de spécial à l’histoire et ne lui permet pas d’évoluer grandement. Puis le fait d’avoir éloigné Dolls n’est pas non plus ce que les scénaristes ont fait de mieux. En faisant des choix douteux par moment, je dirais que la série manque d’un peu folie et de surprise, ce qui aurait justement pu la rendre réellement palpitante. Pour tenter de maîtriser ce que Wynonna Earp nous conte, alors les scénaristes ont pensé bien de se focaliser sur des éléments narratifs développés à court terme.

On sent donc que Wynonna Earp a bien du mal à évoluer et à nous permettre de sentir qu’elle a une vraie direction précise pour la suite de son histoire. En prenant le problème à l’envers, on sent que la série a du mal à s’épanouir. Fort heureusement pour nous, il y a des personnages intéressants avec un vrai capital sympathie suffisamment fort pour permettre au téléspectateur de passer un bon moment. En étouffant toutes ses idées et en voulant faire simple, la série souffre alors d’un manque cruel de développement de sa mythologie qui ne permet donc pas d’être totalement plongés dans cet univers qui a pourtant des choses à nous raconter. Si la série n’a pas fait de grandes promesses dès son pilote mis à part le fait d’être un divertissement procédural canadien comme il se doit, je trouve qu’elle manque d’un élément narratif qui pourrait nous donner envie d’aller beaucoup plus loin. A chaque fois, la série n’a de cesse de chercher une façon de démontrer qu’elle peut être meilleure mais elle a bien du mal à le faire. Je pense sincèrement que Wynonna Earp a la possibilité de devenir bien meilleure si elle s’en donne les moyens mais elle ne semble pas prête de faire suffisamment d’efforts pour nous permettre de le ressentir pour le moment. Avec la saison 3 qui arrive cette année, je ne sais pas si je serais au rendez vous…

Note : 4.5/10. En bref, le divertissement est là, la mythologie manque et les personnages ne sont pas suffisamment développés.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte