Magazine Bien-être

Mettre la louange au cœur de nos vies.

Publié le 01 avril 2018 par Acouphene
 Jubilez ! Criez de joie ! Acclamez le Dieu trois fois saint! » Ce refrain permet à Hortense de commencer sa journée sous le regard de Dieu. Une nécessité pour cette jeune femme de 32 ans, atteinte d'une grave maladie. « La louange me permet de rester dans la main du Seigneur, de continuer à m'émerveiller pour les choses qu'il fait dans ma vie. »
Mettre la louange au cœur de nos vies.

Qu'est-ce que la louange ?

« C'est un cri de joie et d'admiration devant Dieu, explique le père Francis Manoukian.Précisons que le premier motif d'émerveillement, c'est la CréationUne Création qui aboutit au repos du sabbat, jour réservé à cette prière : l'homme s'arrête pour offrir l’œuvre de ses mains à Dieu. » Le Psaume 148 traduit bien cela : « Louez le Seigneur du haut des cieux, louez-le dans les hauteurs... » La louange traverse toute la Bible. « Peu à peu, Dieu éduque son peuple à le louer pour lui-même et non plus simplement pour ses oeuvres. »

Pourquoi louer Dieu ?

« Dieu n'a pas besoin de notre louange, rappelle-t-il. Mais elle nous aide à entrer dans notre condition d'homme sauvé. » Au lieu de chercher de nous sauver par nos propres moyens, nous reconnaissons que notre vie est un don, ce qui fait revenir la joie divine sur terre. « Une joie qui nous attend au ciel : là-haut, nous serons dans l'éternelle louange, alors autant s'entraîner dès maintenant ! »

Comment faire ?

Les psaumes, du 145 au 150, ou le cantique des trois jeunes gens dans la fournaise (Daniel 3) sont des supports bibliques tout trouvés. Debout, dans la position du Ressuscité, soutenu par un CD de louange, le croyant peut aussi s'unir aux paroles d'un chant. Il peut encore remercier Dieu pour la journée qui commence ou celle qui se termine, car l'action de grâce conduit à une louange gratuite.

Des obstacles à redouter ?

« Quand je traverse une difficulté, ou après une mauvaise journée, je n'ai aucune envie de louer ! », confesse Florent, 35 ans, responsable de collecte de fonds. « Mais dès que je choisis de m'y mettre, c'est comme si la louange menait mes soucis au Père, qui m'en décharge. » Quand elle est tentée de se plaindre, Hortense prie à partir du Psaume 21. « Cette prière ne cesse d'être traversée par des cris terribles, constate encore le père Manoukian. Mais la souffrance se transforme en louange si elle reste accrochée à Dieu. » Autre obstacle, notre peur du regard des autres. « La première fois que j'ai participé à une soirée de louange, je n'osais pas exprimer ma joie, j'avais peur de paraître idiote », se souvient Sylvaine, 45 ans. Depuis qu'elle s'est « lâchée », sa relation au Seigneur s'est approfondie. « Plus je loue, plus j'ai confiance en Dieu », témoigne cette institutrice. Cette prière l'a fait entrer dans une intimité avec Lui.

Quels sont ses fruits ?

« Par la louange, je reste branché sur le Christ, témoigne Thomas Pouzin, chanteur du groupe de rock chrétien Glorious. Elle n'est plus une simple tranche horaire de ma vie, elle l'habite de plus en plus. » Sous sa forme d'action de grâce, elle construit également « une mémoire du bien », c'est-à-dire qu'elle ancre en nous les souvenirs des belles choses, et par là nous permet de mieux vivre les épreuves.
source : la Vie
***

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Acouphene 11818 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine