Magazine France

Développement soutenable

Publié le 01 avril 2018 par Libracteurs

Eau.jpg
Le mot « développement durable »  nous entraîne sur une équivoque et un clivage important entre la perception nord- américaine de la mondialisation et une vision « à la française ».  Les Américains parlent de « sustainable profitable growth », c’est-à-dire d’un développement profitable et durable ou durable et profitable, Quid du  mot profitable ? Par ailleurs le développement durable ne se réduit pas aux problématiques environnementales  (milieux naturels , ressources , risques, pollutions qualité de la vie…) mais a une surface plus large socio économique  , économique (croissance ) et sociale ( éducation, santé, respect des libertés des hommes , en entreprise, en société et sur la planète Le développement durable est il un développement soutenable ? Prenant en considération l’environnemental , mais aussi l’économique et le social ?  Pour définir le développement durable, il nous faut savoir si nous voulons servir l’Homme.
« L’Homme est la plus précieuse des richesses » , telle est une pensée du credo de la Jeune Chambre économique dont je suis un ancien acteur Oui, l’Homme est au cœur du développement durable Mais comme le soulignait  Michel Godet « il n’y a pas de développement durable sans enfant, et pas de croissance sans berceaux » Pour nous, européens, avec notre  suicide démographique en cours, est ce notre priorité ? Le développement durable est il soutenable ?
Oui l’agro écologie est un retour à la sagesse de nos Anciens mais comment  expliquer  à l’industriel que ses investissements pour avoir des pommes de tel diamètre sont  à mettre au titre des pertes et profits ? Comment expliquer à l’agriculteur qui a acheté un super système d’irrigation , un tracteur novateur  avec clim, des semences qu’il a dû payer d’avance , des engrais et pesticides qu’il a dû payer illico et ses dernières récoltes qui sont payées à 3 ou 6 mois , donc à cet agriculteur qui ne vit qu’à crédit , qu’il faudrait changer de paradigme ? Pour nous, européens , comment concilier souveraineté alimentaire et respect de la santé avec les systèmes de production actuels et la mondialisation ? Le développement durable est il soutenable ? Le développement  durable a pour mission de ne pas compromettre les  capacités des générations futures  et j’y  souscris Certes, mais  avec une société qui vit au dessus de ses moyens  et qui sans vergogne prend dans la poche de ses enfants  avec une dette publique abyssale  parle t’on encore d’héritage ou de prise en considération de nos héritiers ? Le développement durable est il soutenable ? Des années d’esprit d’extrême consommation nous ont elles préparées  à l’ascèse du développement durable. ? « L’HUMANITE S’IDENTIFIE ELLE-MÊME EN PRENANT CONSCIENCE COLLECTIVEMENT DE SON DESTIN ! » s’écriait un des intervenants du CESE en 2015 Le développement durable est il soutenable ?
Comment évoquer le développement durable à des pays qui ont de par  leurs problématiques intérieures , des problèmes incroyables à régler ? Et qui de  plus sont impactés par la mondialisation Le développement durable est il soutenable ? Et pourtant  seule la voie du dialogue le plus large permet d’approcher la question du développement durable. Dialogues entres les Etats, entre les pays développés et ceux en voie de développement  et  pays émergents Le développement durable ne réduit pas chaque personne humaine à l’état de statistique et de globalité mais fait du sur- mesure pour tout Homme , pour chaque Homme
Agir en ayant la Conscience de la Terre  , comme je le soutiens  avec Libr'acteurs, se heurte au problème que ce qui appartient à tout le monde n’appartient à personne  Le développement durable ne peut être recherché sans une participation et une responsabilisation de tous. Redonner le primat à la Responsabilité envers l’autre et pour l’autre est au cœur du débat sur le développement durable.
Le développement durable  est-il soutenable ?
Avant d’être partagée ou réinvestie, la richesse doit être gagnée. L’objectif du développement durable nous oriente nous-mêmes vers  une vie revisitée en tenant compte des réalités et de ses exigences  -Les choix financiers, techniques, scientifiques ont une influence directe sur l’avenir de notre planète, sur les équilibres micro et macro-économiques, la santé, le développement culturel, la vie familiale
-La  volonté et l’ intervention du politique et du législatif peuvent  orienter les comportements, poser des limites, donner des orientations et des contraintes sur ce qui est indispensable
- la qualité des comportements de tous  peut générer la confiance et une responsabilité collective vis-à-vis du développement durable.
- le sens  à donner au développement durable  s’éclaire au niveau des  finalités  individuelles (par exemple, notre bien-être, notre confort),      institutionnelles (par exemple, la performance de l’Europe)     altruistes, tournées vers le bien de toutes les personnes, celles que nous ne connaissons   pas (par exemple, la génération future ou la personne qui vit à l’autre bout de la planète). En conclusion , il est trop tôt pour conclure , citons Le livre du Deutéronome qui place dans la bouche de Dieu cette parole : « Vois, je place devant toi la vie et le bonheur, la mort et le malheur, choisis la vie ! »
Eric CAMPION  Membre fondateur de LIBR'ACTEURS (Bibliographie Responsable porteur de sens, Vincent Lenhardt, Insep, 2003. La responsabilité envers les générations futures, Dieter Birnbacher, PVF, 1988. Libracteur , blog , la conscience de la Terre  2010 La prospective autrement  Michel Godet  2010)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Libracteurs 162 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte