Magazine Culture

Critiques Séries : Homeland. Saison 7. Episode 8.

Publié le 02 avril 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Homeland // Saison 7. Episode 8. Lies, Amplifiers, Fucking Twitter.


Après les évènements de l’épisode précédent, je dois avouer que je ne m’attendais pas nécessairement à ce que Homeland change. Mais c’est à croire que Carrie n’a plus personne de son côté prêt à la défendre. Ce qui n’est pas étonnant car Carrie a beau être seule, elle sait très bien comment faire pour nous offrir un spectacle à la hauteur de nos attentes. On sait très bien que Carrie pense plus à son boulot qu’à son enfant, ce qui va encore créer des problèmes dans la relation qu’elle entretient avec Maggie. Cette fois, Maggie insiste pour que Carrie se fasse interner quelques temps ou bien elle et son mari vont alors choisir de demander la garde de sa fille. Mais pourquoi Maggie ne le fait-elle pas déjà ? Carrie a beau tenter de défendre son point de vue, il n’est pas vraiment défendable. Carrie n’est pas une bonne mère pour cet enfant et cet enfant, Homeland n’en a clairement pas besoin. Cela ne peut pas se terminer d’une autre façon que Carrie perdant la garde de Franny mais j’ai l’impression que cela fait une saison trop tard que tout cela arrive. On sait très bien ce qui fait frissonner Carrie depuis le début et ce n’est pas du tout être une mère. Maintenant que Saul a Dante en garde à vue, Carrie a besoin d’informations et c’est pourquoi elle va conduire l’interrogatoire. Mais encore une fois, la série s’égare un peu et mélange toutes les intrigues pour tenter de faire un truc, mais tout ne colle pas nécessairement comme prévu.

Et c’est bien ça le problème à mon humble avis. Les interrogatoires s’enchaînent mais le tout n’a pas la profondeur nécessaire pour nous plonger autant dans la série que l’on ne pourrait le souhaiter. La série a clairement besoin de retrouver une vraie dynamique alors qu’il ne reste pas beaucoup d’épisodes avant la fin de la saison. On sait très bien qu’il y a quelque chose qui va se passer, notamment avec l’avocat, et que Dante n’ait jamais vu cet homme auparavant serait un peu étrange. Cependant, tout cela n’a pas le suspense que Homeland devrait mettre en place. On se retrouve donc avec une intrigue qui manque de forme et de structure, proposant de longues scènes qui n’impliquent plus du tout ce qui faisait le succès et l’intérêt de la série auparavant. Je suis donc Homeland un peu par désespoir et par envie de la voir évoluer à nouveau mais l’on arrive à un moment où l’on va devoir lui dire au revoir rapidement. Les audiences ne sont plus aussi bonnes qu’avant et les personnages tournent un peu trop en rond. Notamment Carrie qui fait constamment la même chose, même si je suis persuadé qu’il y a encore des choses à faire mais les scénaristes ne trouvent pas forcément la meilleure façon de faire et c’est bien ça le problème.

Note : 5/10. En bref, la série tourne un peu en rond…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte