Magazine Culture

Critiques Séries : Black Lightning. Saison 1. Episodes 7 et 8.

Publié le 04 avril 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Black Lightning // Saison 1. Episodes 7 et 8. Equinox : The Book of Fate / The Book of Revelations.


Après quelques déceptions ici et là, la série tente alors de renouer avec une certaine formule qui a fonctionné jusqu’à présent. The CW a de toute façon déjà renouvelé la série pour une saison 2 (ce qui est rassurant et une très bonne nouvelle). Les personnages qui peuplent Black Lightning adorent dialoguer. Plus que dans n’importe quelle série de super-héros. La série passe alors son temps à discuter des problèmes que cela amène d’être un vigilante. Les autres séries n’exploitent pas cette vision de la chose de façon aussi intéressante et intelligente mine de rien. La façon dont la série se concentre sur la famille Pierce est là aussi un choix intéressant, notamment sur la façon dont ils gèrent le fait de vivre avec un super-héros. La série continue aussi de discuter le fait d’être afro-américain sur le sol américain dans la société actuelle. C’est un sujet fort et riche que la série exploite de façon assez intelligente. Cet épisode est cependant étonnant et différent. Ce n’est pas le meilleur épisode de la saison mais il permet de changer par rapport à l’épisode 1.06 qui était pour le coup le pire épisode de la saison jusqu’à présent et ne permettait pas spécialement de me donner envie de poursuivre l’aventure. C’est ce que je commence à faire alors que l’apparition de la série sur Netflix m’a probablement remotivé un peu.

Alors que Lynn supplie Jefferson d’entrainer Anissa dans le but qu’elle soit en sécurité dans la rue dans son rôle de vigilante. Si Black Lightning n’arrive pas à arrêter Tobias, il y a pourtant encore des morts dans la série, ce qui permet aussi de rappeler que finalement malgré toutes ses qualités c’est l’une des séries les plus sombres de l’univers DC sur The CW. Avec la scène finale où Lala revient d’entre les morts, je dois avouer que la série soulève alors des questions intéressantes sur ce qu’elle veut faire pour la suite. Mais même si cet épisode ne réussit pas tout, il réussit tout de même suffisamment de choses pour passer un bon moment. Il y a notamment des révélations de la part de Jefferson qui font évoluer l’histoire de la saison, tout cela pour nous offrir un spectacle assez intéressant voire palpitant. « The Book of Révélations » est de son côté le meilleur épisode de Black Lightning jusqu’à présent. Après avoir raté le coche durant plusieurs épisodes d’affilée, la série revient alors à son sommet. Le problème des épisodes précédents était le fait que la série cherchait à faire de la rétention d’informations tout cela dans le but de construire les mystères de la saison sauf que cela ne fonctionnait pas toujours et cela a donc été une sorte de petit échec.

L’équilibre dans le ton d’une série de super-héros est un truc qu’il n’est pas toujours facile à mettre en place, surtout dans une première saison. Il y a tellement de choses à établir, de personnages à présenter, de dynamiques et de sentiments à créer : Freeland, la famille Pierce, et bien d’autres choses encore. Surtout que Black Lightning n’a que 13 épisodes pour développer tout cela. Si cela reste un nombre d’épisodes idéal pour n’importe quelle série, mais la série a donc logiquement quelques problèmes dans sa mécanique. L’épisode 1.08 est par chance complètement différent et chaque intrigue prend enfin un chemin afin de grandir et de faire évoluer la série dans une vraie direction. Le truc qui est clair, c’est que Jefferson a besoin de laver le nom de Black Lightning après le meurtre de Lady Eve. C’est là aussi un truc très classique dans le registre du superhéros mais je dois avouer que cela fonctionne bien plus que je n’aurais pu l’imaginer au départ. Notamment car cet épisode maitrise la mécanique de façon intelligente et surtout enchaîne tellement de choses sans s’ennuyer. Les problèmes arrivent cependant quand Jefferson et Anissa cherchent une certaine forme de rédemption. Jefferson voit alors ici une nouvelle occasion de laver son nom de superhéros mais aussi une façon d’introduire Anissa de façon complètement différente.

Elle a besoin de développer ses pouvoirs et la fin de l’épisode est clairement là pour faire évoluer Anissa dans une direction, pas pour la laisser stagner dans son coin. Cet épisode était donc terriblement excitant, à commencer par les révélations et c’est plus ou moins tout mais c’est justement ce qui fait l’intérêt de la série à ce moment là. L’épisode était aussi nécessaire, une bonne façon de changer un peu Black Lightning sans pour autant changer ce qui a fait l’intérêt de la série jusqu’à présent. Black Lightning est enfin en train d’élargir son champ de vision tout cela avant les derniers épisodes de la saison, un choix judicieux.

Note : 5/10 et 8/10. En bref, Black Lightning se réveille enfin…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte