Magazine High tech

[Test] Sea of Thieves

Publié le 06 avril 2018 par Zaebos @MetatroneFR

Partez en mer dans Sea of Thieves, faites face à l’océan et aux pirates alentours, dénichez des richesses, une aventure parfois épique mais souvent frustrante

De ce côté nous aurions aimé pouvoir personnaliser nous-même notre pirate au niveau de sa corpulence, avec barbe, moustache et autre plutôt que générer en boucle des pirates hommes et femmes jusqu’à tomber sur celui ou celle qui nous satisfera et que nous incarnerons  tout au long de notre aventure.

[Test] Sea of Thieves

Mais les choix sont multiples et les générations aléatoires font apparaître de bonnes surprises, nous faisant esquisser un sourire jusqu’à même avoir son coup de cœur permettant de valider notre choix et se lancer enfin dans la piraterie, la vraie ! Du moins que le titre nous laisse entendre, Sea of Thieves nous voilà !

Votre aventure vous pourrez la vivre de diverses façons, plutôt solitaire ? Embarquez sur une sloup, petit navire disposant d’une seule voile mais où il est possible de naviguer à deux.  La gestion de ce navire est simple et instinctive, du moins après quelques minutes de navigation. Pas de tutoriel, vous atterrissez à la taverne du premier avant-poste et voyez sur le quai votre frêle esquif que vous devrez remplir de planches, boulets de canon, juste au cas où et de bananes, unique repas que vous consommerez.

Test SoT Sea of Thieves 34

Concernant le Galion, ici l’équipage sera composé de trois ou quatre matelots, un équipage plus conséquent mais néanmoins nécessaire pour pouvoir gérer les trois voiles, la barre et les multiples canons de part et d’autre du navire. Un vaisseau bien intéressant même si nous aurions plutôt vu un ou deux mousses supplémentaires sur le ponton ou en train d’écoper dans la cale.

On est des vraies canailles… des maudits pirates… Trinquons mes jolis yo ho !

Ce qui marque dans Sea of Thieves c’est l’aspect social, chacun aura sa place, capitaine ou simple matelot. Tous les joueurs se

Test SoT Sea of Thieves 8
Test SoT Sea of Thieves 4
retrouveront à s’entraider et mettre en place des stratégies tous ensemble pour dénicher les trésors ou aborder les quelques autres navires que vous croiserez sur votre route pour les couler tous ensemble dans la joie et la bonne humeur, le seul aspect PvP présent d’ailleurs. Il n’y a en effet pas de factions, pas de guildes, mais simplement des pirates voguant tous dans le même but, amassez des richesses et c’est tout. Une faction correspondant à chacun des trois ordres disponible serait un ajout simple et plaisant pourtant, débloquant ainsi, pourquoi pas, plus de récompenses pour les crânes rapportés à cette vieille mystique, au niveau de l’expérience gagnée ou de l’or. il y a pourtant matière à comblé ces manques bien présent dans SoT.

Le RP est bien présent, l’on s’entend hurler sur le pont à de nombreuses reprises des tirâtes et autres chansons avec nos instruments ou encore hurler des répliques comme si toute notre vie nous avons navigué. « À bâbord, Capitaine ! » ou encore  « Souquez les artimuses ! » qui ne veut strictement rien dire. C’est aussi ça SoT et pour le coup on adore. De quoi fêter tout ça et les occasions seront nombreuses pour trinquer avec de la bonne boisson qui se trouvera dans la calle et qui vous donnera des nausées en cas d’excès, avec tous les effets qui vont avec.

Navire à tribord Capitain’

Test SoT Sea of Thieves 2

C’est ce que nous déplorons beaucoup ici, le PvP, tantôt trop présent mais peu intéressant ou complètement inexistant pour diverses raisons. Les batailles pourront prendre diverses allures, la poursuite d’un vaisseau vide, ou plein que vous arriverez à couler ou non suivant votre skill et la gestion de votre navire. Beaucoup vous voyant au loin prendront la fuite, toute voile dehors en Galion vous aurez peine à rattraper une Sloup bien plus mobile. Vous pourrez surement la rattraper mais celle-ci aura peut-être déjà déchargé à l’un des avant-postes présent sur la carte toutes ses richesses.

Test SoT Sea of Thieves 94

Peu de monde présent sur la carte, ou trop, si d’ailleurs vous vous retrouvez seul, un message s’affichera vous signalant un changement sur les mers, vous switchera en un bref instant de serveur et retrouverez ainsi d’autres personnes à affronter, ou à aider. Il n’est pas rare en effet de voir plusieurs navires s’associer pour couler un navire venant de remplir sa cabine du capitaine ou la soute de nombreux coffres, crânes et autres bibelots. L’entraide entre pirates, pourquoi pas après tout, en jouant la carte du RP ou non, tout semble possible dans SoT.

La mort est une journée qui mérite d’être vécue

Test SoT Sea of Thieves 9

Si vous périssez, pas d’inquiétude. Que vous soyez tombé à l’eau et que vous n’ayez pas réussi à rejoindre la sirène qui vous refera revenir sur votre bateau et que malheureusement vous vous êtes fait dévorer par un requin ou que tout simplement lors d’un abordage vous êtes mort de décès suite à votre rencontre avec un boulet de canon ou un tromblon, n’ayez craintes, vous atterrirez sur un vaisseau fantôme avec tous les autres joueurs décédés et souvent excédés pour une brève discussion avant un respawn sur le navire ou à l’avant-poste le plus proche.

Il est d’ailleurs très frustrant de voir des navires fraîchement coulés revenir à l’assaut en quelques instants, dû à leur repop rapide et proche.

C’est beau, c’est bien fait mais..

Graphiquement il n’y aura rien à dire, du moins rien de négatif, les îles sont magnifiques, l’eau n’en est que plus belle et magnifiquement générée, chapeau les studios de ce côté. La météo changeante est bien présente, les orages sont terribles et feraient vomir par-dessus bord le plus endurci de l’équipage. La mer déchaînée ou bleu turquoise, ces îles arborées et denses pour certaines, sinistres pour d’autre. Tous ces détails sont présents pour faire cliquer à tout va les joueurs pour capturer ses instants et les faire rester en jeu.

Test SoT Sea of Thieves

Le seul bémol de ce côté, même si les décors sont somptueux, on sentira une certaine redondance au fil des heures. Les îles se ressemblent finalement, même les forteresses ayant un immense crâne au dessus d’elles vous proposerons certes un peu plus de défis qu’habituellement mais au bout de deux/trois c’est toujours la même rengaine.

Par la sueur de notre front, et la force de nos bras, et le courage de notre coeur ; Chers amis, hissez nos couleurs

[Test] Sea of Thieves
Et toutes ces richesses entreposez ici et là, qu’allons-nous en faire ? Les vendre bien évidemment contre de l’or mais après ? Pour l’instant, peut être que cela changera dans le futur, vous n’aurez qu’à du cosmétique pour dépenser vos pièces sonnantes et trébuchantes amassées au fil des aventures.

Tout d’abord chez les trois donneurs de quête, trois ordres bien distinct proposant des quêtes spécifiques, l’un pour dénicher des coffres sur une îles, l’autre pour terrasser des squelettes et le dernier, un marchand à qui il faudra rapporter diverses caisses de soie, thé et j’en passe.

Ces trois-là dispose d’équipement à débloquer puis acheter, en fonction de votre niveau dans cet ordre, pour le reste direction les autres marchands sur l’avant-poste voir directement sur le ponton si vous souhaitez acheter des voiles, une nouvelle coque ou encore une proue.

Du cosmétique encore du cosmétique, même si vous atteignez le niveau 50 et que vous devenez un pirate légendaire vous n’aurez rien de plus que du cosmétique mais vous aurez la satisfaction de personnaliser votre navire et hissez vos voiles noires. Il faudra patienter jusqu’aux prochaines mises à jour pour ajouter de contenu qui pourrait nous satisfaire et apporter un autre intérêt au jeu.

Test SoT Sea of Thieves 3

Le titre est disponible au prix de 70€, forte somme en l’état fort heureusement vous pourrez vous adonner à la piraterie contre 9,99€ par mois en souscrivant au Xbox Game Pass. D’autres solutions sont disponibles avec les sites comme Instant Gaming pour faire baisser la note et obtenir le jeu aux alentours de 55€.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Zaebos 7622 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte