Magazine Culture

Critiques Séries : Killing Eve. Saison 1. Pilot.

Publié le 09 avril 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Killing Eve // Saison 1. Episode 1. Nice Face (Pilot).


Killing Eve c’est la toute nouvelle série de BBC America, adaptée des romans de Luke Jennings par Phoebe Waller-Bridge (Fleabag). Un premier épisode de série doit faire énormément de choses et à la fin de ce premier épisode, on doit alors comprendre où est-ce que l’on va et quels sont les personnages que l’on va suivre toute la saison. La série ne perd pas trop de temps à installer ses personnages puisqu’une fois passé les premières minutes, on sait très bien qui est réellement qui. Quand on commence à connaître Villanelle, on sait que quelque chose va mal avec elle et qu’elle n’est pas la gentille de l’histoire. Mais nous avons aussi droit à Eve dans ce premier épisode qui n’est pas quelqu’un de très simple mais qui reste normal malgré tout. Elle est un peu étrange et se distingue des autres personnages. Killing Eve aime créer des parallèles entre Eve et Villanelle ce qui permet de comparer un peu les personnages avant qu’ils ne se rencontrent réellement car c’est quelque chose qui va forcément arriver à un moment donné. Eve sait de son côté qu’elle est beaucoup trop intelligente pour le boulot de gratte papier qu’elle a actuellement et passe donc son temps libre à élaborer des conspirations meurtrières et à trouver une façon élaborée de tuer son mari.

Un agent de sécurité ne parvient pas à réaliser son rêve d'être espionne. Un jour, elle se retrouve à devoir traquer une tueuse psychopathe.

Mais Villanelle de son côté sait très bien ce qu’elle est capable de faire pour arriver à ses fins avant de se faire attraper. Les deux femmes ont tout de même des points communs, elles ont toutes les deux des hommes plus âgés dans leurs vies. La série sait très bien quelles sont ses influences et ses racines. C’est une série d’espionnage avec tout ce que cela peut avoir de glamour et de moments qui viennent nous plonger dans un tel univers régulièrement. Mais pour une fois, quelque chose change un peu là dedans car la belle femme qui marche vers l’horizon est aussi dangereuse qu’elle en a l’air et la femme ignorée de tous, peut bien être la seule personne capable d’arrêter cette femme. Killing Eve a donc des tas de choses intelligentes à nous raconter et tente  de le faire suffisamment intelligemment. Il y a de très jolies choses dans ce premier épisode et des efforts qui sont fait afin de nous plonger dans le quotidien de ces personnages sans se prendre la tête. J’ai déjà envie de voir comment cette mini-série va bel et bien pouvoir évoluer. Je ne connaissais pas les romans non plus mais il y a pas mal de beaux trucs qui donnent envie de les découvrir. Sans compter que côté casting, Killing Eve a là aussi réussi un coup : Sandra Oh (Grey’s Anatomy) et Jodie Comer (Thirteen, Doctor Foster) sont parfaites dans des registres complètement différents.

Note : 8.5/10. En bref, une mise en abîme intéressante.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte