Magazine Insolite

Après les autocars-Macron, les églises-Macron

Publié le 10 avril 2018 par Didier Vincent
Après les autocars-Macron, les églises-Macron Après les autocars-Macron, les églises-Macron

source dessin : Nawak

Du maquignon Trump au kleptocrate Poutine, le prêchi-prêcha calotin sert de fourre-tout à leur notion fumeuse et creuse de la "spiritualité". On subsume donc son néant idéologique sous la chasuble ecclésiastique et sa théorie de préceptes néo-moyenâgeux ourlés de superstitions séculaires. Le bon peuple s'y sent sécurisé comme l'a bien senti Macron le caméléon. Au diable donc (c'est le cas de le dire), les quelques vociférateurs laĂŻcs, boulevard est fait aux prélats et leur engaine pseudo morale archaĂŻque. Sarkozy avait déjà remué ce genre de fadaises avec la supériorité morale du curé sur l'instituteur.

Donc, nous voilà en marche vers le Point Oméga, dans le marigot excentrique de l'humanisme mystique de Teilhard de Chardin et sa téléologie globale tissée d'une morale divine douceâtre et bienfaisante. Bref, de la théologie de comptoir (pléonasme), ou bien de la philosophie à deux balles d'étudiant en économie ou en politique ayant vaguement parcouru le programme lointain et éthéré des "sciences morales".

#Macron en plein délire métaphysique. Insupportable. On attend un président, on entend un sous-curé. #DialogueEgliseEtat #MacronBernardins

— Jean-Luc Mélenchon (@JLMelenchon) 9 avril 2018

FlorilÄ—ge... Macron piétine allÄ—grement la loii de 1905... Très inquiétant. pic.twitter.com/ADn5UCWv3X

— Clémentine Autain (@Clem_Autain) 10 avril 2018

« Monsieur le curé, je voudrais avorter »
« Bien sur, je respecte ton droit fondamental à disposer de ton corps, je vais t’accompagner au Planning »
Jamais. Nulle part.#MacronBernardins pic.twitter.com/wXOmGypvu2

— Le Groupe F (@LeGroupe_F) 9 avril 2018

C'est digne d'un curé, pas d'un président de la République. La laĂŻcité est ce soir bien malmenée par celui qui est censé être le garant de nos institutions. #MacronBernardins #DialogueEgliseEtat pic.twitter.com/HCnPU8Fo9s

— Antoine Léaument (@ALeaument) 9 avril 2018

La plus grande prouesse d'Emmanuel Macron jusque là aura quand même été de ressusciter Christine Boutin pour Pâques. pic.twitter.com/zovSpQAEqN

— Guillaume Blardone (@gblardone) 10 avril 2018

Je suis catholique.
Pourtant j’ai eu envie de mourir parce que cette église dont Macron fait l’apologie m’avait convaincu que j’étais anormal, que mes désirs étaient monstrueux, et que mes amours étaient de coupables amours.
Transformer les bourreaux en sauveurs... c indigne.

— Baptiste Beaulieu đŸŒˆ (@BeaulieuBap) 9 avril 2018

"Profondément macroniste. Profondément pas à l'aise actuellement.

Après, c'est pas la première fois que je suspectais que j'allais être mal à l'aise le jour où je serais confronté à ses vues sur la religion. Il a une manière assez spirituelle d'aborder les questions religieuses, et ça vient sĂťrement de son temps avec Paul Ricoeur, mais il n'est pas du tout dans la tradition plus française de l'anti-cléricalisme plus combattant d'Etat qu'on a pu avoir. C'est même pas du traditionalisme utilisant le chrétien comme bouclier de ses politiques conservatrices.

C'est encore plus gênant à mon sens: il pense vraiment que la religion est presque nécessaire pour donner un sens à la société, il est de ceux qui pensent que la France s'est perdue dans les combats communautaires et a perdu les grandes narrations nationales. Il est de ceux qui croient dans le concordat, et je suis pas sĂťr qu'au fond de lui il soit un ardent défenseur de la laĂŻcité même si il le dira par obligation du fait de la tradition trop forte liée à celle-ci.

Une France aux églises qui se remplissent à nouveau et avec une Eglise qui soit un partenaire de l'Etat, je crois qu'au fond il en rêve un peu. Peut-être que je fabule, mais ça m'angoisse."

RuDNuon - source

"Debout, les chrétiens en costard ! Allons libérer Jérusalem-des-Landes des Islamo-Zadistes !" pic.twitter.com/gaSb3H2eTb

— Eric M. (@ceciestmontweet) 10 avril 2018

La république est laĂŻque, la France a des racines néandertaliennes, j'appelle @EmmanuelMacron à rétablir la chasse au mammouth. pic.twitter.com/uIGzGLEcDD

— peu importe (@MateuilB) 10 avril 2018

"PARCE QUE C'EST NOTRE DIOCEEEESE !!!"
đŸ˜‚
(Š @kwesmat)#CroisonsLes #MacronBernardins pic.twitter.com/9lQJzSEQaK

— GuillaumeTC (@GuillaumeTC) 9 avril 2018

Du coup, certaines choses s'éclairent, comme cette école rendue obligatoire dès trois ans :

"Enfin dernièrement, le gouvernement a proposé d’abaisser l’âge de scolarisation obligatoire à 3 ans. Aujourd’hui, 97 % des enfants sont scolarisés à cet âge ce qui signifie que l’obligation touchera une portion tout à fait marginale (qui ne sont pas scolarisés pour des raisons très diverses d’ailleurs). Le seul effet tangible de cette mesure sera en fait financier et sera favorable aux écoles privées dont la plupart sont confessionnelles. En effet, en rendant la scolarisation obligatoire dès 3 ans, le gouvernement fait rentrer l’école maternelle dans le cadre des lois Debré et Carle. Ce qui signifie que les communes vont devoir verser une compensation financière à ces écoles privées. Une aubaine pour les maternelles confessionnelles qui vont recevoir des millions d’euros de la part des collectivités publiques. "

Thread

1/n - A partir de 52mn, le discours de Macron.
Un discours dangereux. https://t.co/h1PdmIDcoD

— Nicolas Moreau (@lordmahammer) 10 avril 2018

2- La première partie du discours est d'une flagornerie sans nom envers les Chrétiens. On croirait le discours écrit par Henri Guaino. C'est une série de coups de couteaux en plein coeur de la LaĂŻcité.

3- C'est mignon de parler des racines chrétiennes de la France, et de faire un bon mot sur la sève dont le pays a besoin. C'est un fait qu'il est bon de rappeler. Mais appeler les chrétiens à s'engager politiquement est d'une stupidité sans nom.

4- C'est stupide parce que c'est un mélange des genres assez navrant, entre la Religion et l'Etat. C'est une vision de la LaĂŻcité molle et multiculturelle. C'est une vision de la République passive. C'est une vision erronée de la Tolérance.

5- A l'heure où, je le crois, les français auraient plutôt en tête une vision de la LaĂŻcité plus stricte. Une LaĂŻcité où la Religion serait gardée pour soi, pour chez soi, sans prosélytisme, et sans ingérence politique. La vision de Macron est exactement l'inverse.

6- Il est évident que tous ces arguments pour les Chrétiens sont parfaitement applicables aux Islamistes. Ce devant quoi ils ont du vibrer. D'autant que maintenant qu'on l'a dit aux uns, on ne peut plus dire différemment aux autres.

7- C'est d'une stupidité sans nom. C'est la vision anglo saxonne de la Religion, où les Communautés sont libres de s'organiser et faire pression sur l'Etat pour obtenir toujours plus. (Sachant que face aux attentats, se coucher ne nous épargne en rien).

8- Pure folie, donc. Le reste du discours est inutile. Sur les migrants, comme sur la bioéthique, Macron dit tout et son contraire, dans la plus pure tradition Macronienne.

9- Je vous rappelle que face à un discours politique, l'écoute et la mémoire sélective s'activent. Au coeur d'un discours soporifique, vous n'entendez que la musique, et d'un coup, vous entendez des mots clés qui vous plaisent. Et vous ne retenez que ceux ci.

10- Toute la campagne de Macron a misé la dessus. Des discours qui disent tout et son contraire, et qui utilisent tous les mots clés qui peuvent être placés. En insistant dessus, pour que vous ne reteniez que ceux qui vous intéressent. Au final, tout le monde sort séduit.

11- Encore et toujours je vous invite donc à ne juger Macron que sur ses actes. Pour l'instant, hormis une communication parfaitement maîtrisée, on est dans la suite directe du quinquennat Hollande.

12- La fin du discours est évidemment soporifique. Le but est de placer des mots clés comme je le disais. Ca reste super pompeux quand même... (Et chiant. Je m'endors là...)

Après les autocars-Macron, les églises-Macron

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10389 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine