Magazine

Max | La Casa de Papel

Publié le 10 avril 2018 par Aragon

casa.jpgÀ voir absolument (en VO). "La Casa de Papel" (La Maison de Papier) série espagnole qui passe sur Netflix. L'histoire d'un méga casse au palais de la monnaie, au palais espagnol de la planche à billet. Je ne vais pas faire long. Série palpitante, remarquablement mise en scène et filmée, incroyablement interprétée. Le butin potentiel : 1 milliard d'€ que les braqueurs doivent imprimer !!!

Je ne peux pas vous en dire plus. L'argent ce n'est que du papier imprimé. Dans la bouche du "professeur" le cerveau du casse, ces mots qui raisonnent encore dans ma tête... Les plus grands braqueurs bénéficiant de la toute puissance impunité : les banques.

Les banques servies en notre UE par la BCE qui les gave de liquidités : plus de 2000 milliards d'€ injectés dans les circuits financiers. Je ne parlerai plus du reste, du "passé", les 50 milliards escroqués par Madoff, l'évasion fiscale, les paradis fiscaux toujours réels, les prélèvements scandaleux de CSG supplémentaire sur les pensions des retraités, les salaires iniques de millions de travailleurs précaires, la fracture sociale longue comme la faille de San-Andréas, le chômage des jeunes, perso : les quatorze CDD en  presque quatre ans de mon fils aide-soignant dans le secteur de l'urgence psychiatrique en hôpital qui lui rendent impossible l'accessibilité à un logement, etc. etc.

Sous les ordres du "professeur", cerveau algorythmique et bienveillant organisant ce plus grand braquo de tous les temps, neuf malfrats en combinaison rouge arborant de délirants masques daliniens, répondant à des noms de ville : TOKYO, BERLIN, RIO, NAIROBI, DENVER, MOSCOU, HELSINKI, OSLO et STOCKHOLM en cours de route. J'aurai aimé y être de ce casse, de cette équipe, de cette gagne comme on dit au Québec, mon pseudo aurait été MONTRÉAL, je peux rêver...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aragon 1451 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte