Magazine Poésie

nature en simple appareil

Par Patricia Oudot @adelaidendire

nature en simple appareil

Les beautés du monde sont si lointaines
Pour l'éternel insatisfait
Et pourtant si proches
Pour celui qui ouvre les yeux
Une coccinelle sur un brin d'herbe
Une pâquerette au coeur poussin
Le vert tendre des feuilles qui s'eveillent
L'odeur de la terre après la pluie
De l'humus forestier,du bois fraîchement coupé
Il y a tant de couleurs pour qui veut regarder
Tant de senteurs pour celui qui sait respirer
Qu'importe les terres inconnues
Il suffit d'ouvrir la porte ,le volet
Juste à coté l'oiseau chante ,l'enfant rit
Un chat s'étire sous le nuage qui court au vent
L'eau s'éclabousse d'une étincelle de soleil
Pour peindre dans son reflet ,une aquarelle
Celle si belle de la nature dans son plus simple appareil

Adelaide♥


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patricia Oudot 1365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine